Des infirmières piquées par une pub

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Une campagne de publicité humoristique du ministère de la Santé et des Services sociaux visant à inciter les jeunes à envisager une carrière dans le réseau de la santé a piqué à vif Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), le syndicat qui représente les infirmières.

La campagne intitulée «Deviens expert en humains» se décline en deux publicités : l'une montre une jeune fille qui rêve de faire carrière dans la chanson, mais qui avoue qu'elle pourrait aussi se diriger vers les services sociaux... avant de se mettre à chanter faux. Dans la seconde publicité, un jeune homme qui rêve d'être joueur de basketball et considère aussi la santé comme «plan B». «On t'attend en santé», peut-on lire à l'écran après que le basketteur eut été incapable d'atteindre le panier avec le ballon.

«[Ces publicités] sont franchement de mauvais goût et sont méprisantes envers les professionnelles en soins et l'ensemble du personnel soignant du réseau de la santé et des services sociaux», a déclaré Mme Laurent dans une lettre envoyée au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, où elle lui demande carrément de retirer les deux publicités.

«À la FIQ, nous ne croyons pas que c'est par dépit que l'on travaille dans le réseau, bien au contraire. La majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques ont choisi leur carrière parce qu'elles croient en ce qu'elles font. La dernière chose dont elles ont besoin, c'est que votre gouvernement leur envoie des messages aussi réducteurs et méprisants», poursuit-elle.

La présidente de la FIQ invite ensuite le ministre à cesser les compressions, à rehausser le nombre de postes à temps complet et à instaurer des ratios professionnels en soin/patients. «Ce dont nous avons besoin, c'est de la reconnaissance et de la valorisation. Ce que nous voulons, c'est d'avoir les moyens de soigner dans de bonnes conditions et avec les bons outils.»

Barrette la trouve bonne

De son côté, le ministre Barrette a avoué en point de presse qu'il appréciait la nouvelle campagne de son Ministère. «Je pense que la réaction est totalement excessive. Vous savez, cette publicité a été faite pour attirer l'attention des gens, elle est dirigée vers les jeunes et se veut accrocheuse. Ça envoie le message qu'il y a de belles carrières en santé. Compte tenu de la réaction que ça suscite, manifestement, ça a accroché», a-t-il déclaré d'entrée de jeu.

«Ce n'est pas moi qui gère les pubs, mais moi, je la trouve bonne. C'est une bonne annonce», a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il ne considérait pas que la campagne présentait le secteur de la santé comme un «plan B». «Ça, c'est ce que les syndicats disent. Évidemment, les syndicats, c'est les syndicats. Le message est très clair : les jeunes arrivent à un moment dans leur vie où ils ont des décisions à prendre et je les incite à considérer la santé, car il y a de belles carrières à avoir en santé», termine le ministre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer