Hôpital de Saint-Georges: la cafétéria se fait couper les vivres

La cafétéria de l'Hôpital de Saint-Georges réduira ses... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La cafétéria de l'Hôpital de Saint-Georges réduira ses heures d'activité à 4 heures 30 minutes par jour.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La cafétéria de l'Hôpital de Saint-Georges, en Beauce, sera amputée de plus de la moitié de ses heures d'ouverture et ne servira plus de déjeuner, dès février. Un remaniement «de saine gestion», aux yeux de la direction, que dénoncent les usagers et les employés de l'établissement.

Ouverte de 7h à 19h, la semaine, et de 8h à 18h45, la fin de semaine, la cafétéria de l'Hôpital de Saint-Georges verra réduire ses heures d'activité à 4 heures 30 minutes par jour, dès le 6 février. Le dîner y sera servi entre 11h et 13h30 et le souper entre 17h et 19h.

C'est donc dire que seules les personnes hospitalisées se verront servir un déjeuner à l'hôpital.

«On adapte l'horaire à la consommation des gens. Il y avait des heures où il n'y avait quasiment pas de consommation, c'est minime, les gens qui déjeunent dans un hôpital», a expliqué au Soleil la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-­Appalaches, Mireille Gaudreau.

Selon elle, la cafétéria à l'usage des employés de l'hôpital, des patients et des visiteurs est présentement déficitaire. «Une cafétéria d'hôpital, ça doit s'autofinancer. La direction a simplement pris une décision de saine gestion.»

Machines distributrices

Une plus grande offre de fruits et de repas à réchauffer sera mise à la disposition de tous dans les machines distributrices, et l'aire publique de la cafétéria demeurera ouverte, précise la porte-parole.

Les nouvelles heures d'ouverture seront à l'image des autres hôpitaux de taille comparable dans la Chaudière-Appalaches, assure-t-elle, donnant l'exemple de la cafétéria de l'Hôpital de Montmagny, ouverte de 11h à 12h45, le midi, et de 17h30 à 18h45, le soir.

Des justifications qui ne suffisent pas au Comité des usagers et à la Fondation santé Beauce-Etchemins. Une pétition circule également chez les employés de l'hôpital, pour freiner le changement d'horaire.

«On a été bien surpris d'apprendre ça et on est en désaccord», a relaté au Soleil Pauline Baillargeon-Pépin, du Comité des usagers.

«On pense que c'est un service essentiel. Plusieurs se rendent à l'hôpital tous les jours pour des prises de sang. Ils n'ont pas envie d'un sandwich de distributrices après ça.»

Mme Baillargeon-Pépin assure qu'il y a «toujours du monde» dans la cafétéria, le matin. «C'est un lieu de rassemblement.»

Mardi, la Coalition avenir Québec (CAQ) a joint sa voix aux groupes mettant en question la nouvelle mesure. «Il faut être en mode écoute auprès des usagers et des employés qui réclament le minimum de service. Nous craignons encore une fois que cette décision représente une économie de bouts de chandelles», a affirmé la CAQ par l'entremise de l'attaché de presse du caucus, Samuel Poulin.

Consciente que les nouvelles heures ne font pas l'unanimité, la direction de l'hôpital est prête à discuter avec les usagers et les employés, assure Mireille Gaudreau. Mais tout compromis devrait passer par l'autofinancement des activités de la cafétéria, précise-t-elle.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer