Une question qui choque les médecins

Sur les 772 médecins résidents sondés, 31,5% ont... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Sur les 772 médecins résidents sondés, 31,5% ont dû répondre à au moins une question sur leur parentalité ou leur désir de parentalité.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les médecins résidents à la recherche d'un poste dans un établissement de santé dénoncent les questions discriminatoires qu'ils se font poser en entrevue, à savoir s'ils ont des enfants ou s'ils ont l'intention d'en avoir. La Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ) a mené un sondage auprès de ses membres à la suite d'allégations de pratiques discriminatoires. Sur les 772 médecins résidents sondés, 31,5% ont dû répondre à au moins une question sur leur parentalité ou leur désir de parentalité.

La présidente de la FMRQ à Québec, la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

La présidente de la FMRQ à Québec, la Dre Valérie Martel, rapporte que plusieurs membres ont l'impression que le fait d'avoir des enfants ou de vouloir en avoir a eue une influence sur la décision des établissements de ne pas les embaucher, bien qu'il soit difficile d'en avoir la preuve.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Ce sont évidemment surtout des femmes qui se font poser ces questions, alors que seulement 14% des hommes sondés se sont fait demander s'ils avaient l'intention d'avoir des enfants, contre 30% chez les femmes.

«Parmi les commentaires émis par un intervieweur et rapportés par les répondants, nous en avons retenu un qui nous inquiète grandement: "Les jeunes femmes médecins qui commencent leur pratique et qui souhaitent tomber enceintes, ça ne me fait pas faire des cauchemars, mais presque"», rapporte la FMRQ dans un communiqué diffusé jeudi matin.

En entrevue au Soleil, la présidente du regroupement à Québec, la Dre Valérie Martel, explique que les postes sont rares dans le réseau de la santé. «On est trop nombreux. Ils ont laissé entrer trop de monde en médecine, de sorte qu'on a de la difficulté à se trouver un poste. Et on nous ajoute par-dessus de la discrimination», déplore la Dre Martel, selon qui cette problématique est répandue un peu partout au Québec, «sauf dans la Capitale-Nationale, simplement parce qu'on n'y ouvre pas de postes pour les nouveaux facturants».

La présidente de la FMRQ à Québec rapporte que plusieurs membres ont l'impression que le fait d'avoir des enfants ou de vouloir en avoir a eu une influence sur la décision des établissements de ne pas les embaucher, bien qu'il soit difficile d'en avoir la preuve. D'autres ont dit craindre que leurs collègues masculins leur soient préférés pour des postes.

«Inacceptable»

«On est en 2016, c'est une question qui ne devrait absolument pas être posée. C'est complètement discriminatoire et ça va à l'encontre des Chartes québécoise et canadienne des droits et des libertés. Un organisme ne peut pas recueillir ce type d'information selon la loi», s'indigne la jeune médecin, qui demande au ministère de la Santé de passer un message clair au sein des différents établissements de santé (hôpitaux, CIUSSS, CISSS, instituts, etc.) «Il doit leur faire comprendre qu'une telle façon de faire est inacceptable.» La Dre Martel rappelle que la profession médicale compte une majorité de femmes en formation, soit 61%. 

Au cabinet du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, on condamne fermement toute forme de discrimination. «C'est inacceptable. Nous invitons les personnes impliquées à respecter les Chartes et à n'adopter aucun comportement discriminatoire», a commenté l'attachée de presse du ministre Barrette, Julie White.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer