Plusieurs syndicats de paramédicaux obtiennent des mandats de grève

En plus d'Urgences-santé à Montréal et Laval, six... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

En plus d'Urgences-santé à Montréal et Laval, six autres mandats de grève ont été obtenus à Québec et dans certaines régions par les syndicats de paramédicaux.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les paramédicaux de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec ont voté à 98 % en faveur d'une grève générale illimitée.

Le vote de grève obtenu cette semaine touche 250 travailleurs préhospitaliers qui couvrent la Ville de Québec. D'autres syndicats affiliés à la CSN doivent se prononcer au cours des prochaines semaines, dont ceux de Charlevoix et du Saguenay. Au total, la grève pourrait inclure 3600 membres répartis dans diverses régions du Québec. Le mandat sera appliqué seulement au terme de la consultation à la fin novembre.

Les conventions collectives dans le secteur sont échues depuis le 31 mars 2015. Les enjeux sont nombreux : les salaires, l'accès à une retraite progressive, les horaires (abolition des horaires de faction), la charge et l'organisation du travail et la santé-sécurité en font partie.

Les syndiqués disent craindre, par exemple, que l'instauration des quarts de travail fasse diminuer «sensiblement» le temps de réponse aux appels d'urgence dans les régions. Selon eux, l'offre de l'employeur de convenir d'un contrat de travail de cinq ans sans déterminer les hausses pour les trois dernières années est inacceptable. La partie patronale demande un gel salarial pour 2015, assorti d'un montant forfaitaire équivalent à 0,30 $ l'heure travaillée, et d'une augmentation de 1,5 % pour 2016. 

Le vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Dany Lacasse, critique la position patronale qui, soutient-il, demande des améliorations à coût nul. «Les surcharges de travail ont un impact réel sur notre capacité de répondre adéquatement à toutes les demandes. Or, on ne pourra pas régler ça sans l'ajout de ressources. C'est la même chose pour l'abolition des horaires de faction», a-t-il fait savoir par voie de communiqué.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer