Mesure de prévention auprès de 23 000 Québécois opérés au coeur depuis 2011

Tous les patients ayant subi une opération à coeur ouvert depuis le 1er... (Archives La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

Archives La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les patients ayant subi une opération à coeur ouvert depuis le 1er novembre 2011 dans plusieurs hôpitaux du Québec, dont l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie du Québec (IUCPQ) et le CHU de Québec, ont reçu ou recevront incessamment une lettre relative à une possible contamination par la bactérie Mycobacterium chimaera.

Outre l'IUCPQ et le CHU de Québec, l'Hôpital de Chicoutimi, le CHUM, le CHU de Sainte-Justine, le CUSM et l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM) utilisent tous des appareils qui pourraient avoir été contaminés par la bactérie lors de leur fabrication en Allemagne, précise le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans un communiqué diffusé mardi.

Il s'agit plus particulièrement de générateurs thermiques utilisés lors d'opérations à coeur ouvert qui nécessitent une circulation du sang à l'extérieur du corps. Jusqu'ici, la bactérie aurait été identifiée chez seulement deux patients de l'ICM, qui en a opéré plus de 8400 depuis le 1er novembre 2011.

La lettre envoyée à plus de 23 000 patients québécois, dont des centaines d'enfants, vise notamment à solliciter leur vigilance en cas d'apparition de symptômes (fièvre importante, perte de poids inexpliquée, douleurs musculaires et articulaires, sueurs nocturnes et fatigue). Ceux-ci peuvent apparaître tardivement, jusqu'à cinq ans après une chirurgie.

Le MSSS se veut toutefois rassurant : le risque d'infection est faible (entre 0,1 % et 1 %), la bactérie en cause est couramment présente dans la nature, elle entraîne rarement une maladie chez les gens en santé et elle est traitable avec des antibiotiques. «Pour les patients opérés à coeur ouvert qui ne recevront pas de lettre ou qui n'ont pas été opérés dans un établissement visé, il n'y a aucune inquiétude à y avoir», précise le Ministère, qui invite néanmoins les personnes «qui ont des préoccupations» à contacter Info-Santé (8-1-1).

Le remplacement de l'ensemble des dispositifs ne peut se faire à court terme en raison des enjeux d'approvisionnement, «la problématique est mondiale», explique encore le MSSS, qui tient à souligner que «les risques associés au fait de ne pas être opéré sont nettement plus élevés que le risque d'être infecté par la bactérie».«Dans le but d'assurer la sécurité des patients, l'ensemble des établissements concernés applique rigoureusement les nouvelles directives émises par le fabricant quant à l'entretien et au nettoyage des dispositifs. Il est aussi recommandé de procéder à une culture de chacun des appareils hebdomadairement», ajoute le Ministère. Selon lui, le Québec est la première sinon la seule province au Canada à procéder à une action de prévention massive de cet ordre.

9500 patients à l'IUCPQ

À l'IUCPQ, ce sont 9500 patients qui ont reçu ou qui recevront incessamment la fameuse lettre «par mesure de précaution». Au CHU de Québec, la lettre a été envoyée à l'attention de 321 enfants opérés à coeur ouvert depuis le 1er novembre 2011. Aucun cas de contamination par la bactérie n'a encore été rapporté dans ces établissements. «Bien que le risque d'infection soit faible, c'est notre devoir d'aviser nos patients», explique le porte-parole de l'Institut, Joël Clément. L'établissement s'assure de la mise en place de «pratiques exemplaires en termes de prévention et de contrôle des infections», ajoute-t-il. L'IUCPQ utilise six des appareils en cause, alors que le CHU de Québec en a deux à sa disposition.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer