Méningocoque B: campagne de vaccination «hors norme» dans Lotbinière

La détection de huit petits infectés depuis 2014... (La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

La détection de huit petits infectés depuis 2014 dans Lotbinière a incité la Santé publique à lancer une campagne de vaccination des bambins contre le méningocoque B.

La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une campagne de vaccination «hors norme» a débuté mercredi dans la région de Lotbinière. On compte immuniser en une semaine tous les bambins contre le méningocoque B qui peut avoir des «conséquences graves».

Il est rare, même très rare, que les autorités sanitaires lancent de coûteuses croisades pour vacciner les masses. «C'est compliqué. C'est vraiment parce qu'il y a des situations bien anormales», expose au Soleil le Dr Gaston De Serres, de l'Institut national de santé publique du Québec. Il est aussi à l'Université Laval. Et membre du groupe d'experts qui décide, entre autres, de lancer ou non les vastes opérations d'inoculation : le Comité sur l'immunisation du Québec.

«[Pour le méningocoque B], c'est la seconde, Lotbinière. Il y a celle qui s'est déroulée au Saguenay [en 2014], mais il n'y en a pas d'autres à grande échelle.»

«Ce qui se passe dans Lotbinière est un peu hors norme», ajoute-t-il. Il y a généralement très peu de cas de méningocoque B. Et quand on en déniche un, le malade et ses proches sont vaccinés, pas toute la communauté. «C'est un très petit nombre d'individus.»

Mais la détection de huit petits infectés depuis 2014 a allumé une lumière rouge sur le radar de la Santé publique. Huit dans Lotbinière, c'est beaucoup? «Le méningocoque B est très peu répandu, nous renseigne le Dr De Serres. Ce sont huit cas dans une population qui n'est pas grosse. On a environ 2000 enfants qui ont entre 0 et 4 ans dans cette région.»

L'expert souligne que le Comité sur l'immunisation a été particulièrement inquiété quand il a remarqué que trois cas étaient apparus au début de l'été. Habituellement, l'affection est tranquille durant les mois chauds. Ils ont alors craint une explosion durant l'hiver à venir.

«Infection extrêmement sérieuse»

«C'est quand même une infection extrêmement sérieuse», note M. De Serres. «Ça peut avoir des conséquences graves.» Lesquelles? Le médecin énumère : hospitalisation pour recevoir des soins invasifs; lésions aux vaisseaux sanguins pouvant forcer l'amputation; méningite pouvant entraîner un retard mental, des problèmes neurologiques, voire le décès.

Deux ans de surveillance

Dans l'espoir d'endiguer le méningocoque B, la MRC de Lotbinière sera dans la mire de la Santé publique pour encore deux ans.

Officiellement, la campagne de vaccination de masse destinée à tous les bambins âgés entre 2 mois et 4 ans s'étire jusqu'au 28 septembre... mais ce n'est que pour la première dose du vaccin, fait remarquer l'agente d'information du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches, Mireille Gaudreau. Tous les petits devront se représenter au CLSC huit semaines après l'injection initiale. Pour certains, une troisième dose pourrait même être nécessaire.

On parle ici des enfants d'âge préscolaire habitant sur le territoire de la MRC, mais aussi de tous ceux de l'extérieur du territoire qui sont gardés dans une garderie, chez grand-maman ou la belle-famille dans les frontières.

Ce n'est pas tout. Pour les deux prochaines années, les poupons «à naître» ainsi que les jeunes enfants qui s'installeront dans Lotbinière devraient également recevoir l'immunisation contre le méningocoque B.

Il y a deux endroits pour recevoir le vaccin gratuit : les CLSC de Laurier-Station et celui de Sainte-Marie. Mercredi, quelque 190 enfants avaient rendez-vous pour rencontrer une des six infirmières.

Pour prendre rendez-vous : www.monvaccin.ca ou par téléphone au 418 380-2065

Pour de l'information : www.agencesss12.gouv.qc.ca

Rares campagnes de vaccination massive au Québec

- 1992-1993 : tous les enfants de 6 mois à 20 ans, méningocoque C

- 1996 : tous les enfants, rappel du vaccin contre la rougeole

- 2001 : tous les enfants de 2 mois à 20 ans, méningocoque C

- 2009 : tous les Québécois volontaires, influenza H1N1

- 2011-2012 : tous les enfants, rappel du vaccin contre la rougeole

- Mai 2014 : Saguenay, méningocoque B

- Septembre 2016 : Lotbinière, méningocoque B

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer