Fermeture du seul héliport hospitalier à Québec

La direction du CHU de Québec - Université... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La direction du CHU de Québec - Université Laval affirme que la fermeture de l'héliport qui se trouvait sur le toit de l'hôpital de l'Enfant-Jésus n'aura pas de conséquences sur les services offerts.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le seul héliport installé sur le toit d'un hôpital au Québec, à l'Enfant-Jésus, est désormais fermé. La direction du CHU de Québec- Université Laval affirme que les coûts de réparation étaient trop élevés par rapport à son utilisation.

«La plateforme était utilisée une ou deux fois par année, et les travaux nécessaires pour que l'héliport demeure fonctionnel étaient évalués à environ 600 000 $. Ils consistaient principalement à travailler la dalle de béton qui supporte l'hélicoptère», indique au Soleil Pascale St-Pierre, responsable aux communications. «Et c'était principalement l'armée qui l'utilisait. C'est certain que si c'était quelque chose utilisé et justifié, on l'aurait mis aux normes [de Transports Canada]», poursuit-elle.

La plateforme, qui pouvait supporter un poids de 12 000 livres, permettait d'accueillir les patients transportés par hélicoptère venant notamment du parc des Laurentides, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de La Malbaie, de Rivière-du-Loup, de Rimouski et de Saint-Georges de Beauce. «Et les nouveaux hélicoptères, avec leur équipement, dépassaient le poids permis», ajoute Mme St-Pierre, pour expliquer la décision.

L'un des objectifs lors de la mise en place du système était de permettre notamment un déplacement plus rapide d'un patient lors d'un accident qui se produit durant les heures de pointe. Le transport par hélicoptère-ambulance était principalement utilisé pour les courtes distances.

Depuis le 1er janvier 2016, les patients sont automatiquement transportés jusqu'à l'aéroport international Jean-Lesage de Québec ou des ambulanciers prennent en charge par la suite l'individu pour faire son transfert vers un centre hospitalier.

Mme St-Pierre assure que les délais sont comparables. Et que le programme d'Évacuations aéromédicales du Québec (EVAQ), dont le transport se fait uniquement par avion, est «très efficace».

«C'est l'équipe d'EVAQ qui est à l'Enfant-Jésus qui gère les évacuations médicales. Lorsqu'il y a un transport, il y a déjà une ambulance, et on connaît la condition de la personne. Les équipes tant ambulancières qu'à l'hôpital se préparent en fonction», note la responsable. «À partir de l'aéroport, qui est à proximité de tous les centres hospitaliers, il est plus facile de diriger la clientèle vers le bon hôpital. Cela répond à ce dont nous avons besoin.»

«[...] le gain de temps ne représentait pas un enjeu. L'hélicoptère devait se poser et avec les vents, parfois c'était plus complexe. Ce n'était pas si facile», affirme Mme St-Pierre.

Risque éliminé

La direction du CHU de Québec- Université Laval assure que cette fermeture n'a donc pas de conséquences sur la clientèle. Elle estime au contraire avoir éliminé un risque, en choisissant de ne plus faire atterrir «un hélicoptère sur le toit d'un hôpital sous lequel il y a une clientèle plus vulnérable».

Du côté de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec, on souligne que cette nouvelle mesure n'a eu aucun effet.

«On ne voit pas la différence sur le flot d'appels habituels. À l'aéroport, avec l'avion-ambulance, il y a une dizaine de transports par jour, et la prise en charge se fait bien. Pour les délais, je ne peux pas me prononcer. Je ne le sais pas», dit le superviseur, Marc-Antoine Tremblay.

Rappelons qu'en 2012, l'ancien premier ministre Jean Charest avait promis 15 millions $ pour mettre en place au Québec un service ambulancier héliporté. Le gouvernement souhaitait alors développer le transport ambulancier par hélicoptère. Mais la mise en place du projet n'a jamais eu lieu.

Joint par Le Soleil, l'attaché de presse du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a préféré ne pas commenter pour le moment.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer