Soins d'hygiène en CHSLD adéquats mais perfectibles, dit Barrette

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a encore une fois dû défendre sa... (La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a encore une fois dû défendre sa position sur les soins d'hygiène dans les CHSLD, mercredi, alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS) l'ont accusé de faire la sourde oreille au désir de la population que soit augmenté le nombre de bains.

Pendant la période de questions du matin, le député de Lévis, François Paradis, a brandi le sondage Léger réalisé pour le compte de TVA, lequel révèle que 92 % des Québécois jugent qu'un bain ou une douche par semaine en CHSLD n'est pas suffisant. «Selon la Fédération des préposés aux bénéficiaires, il y aurait toujours des bains au noir dans les CHSLD. Pourquoi? Parce que l'offre est insuffisante», a déploré le porte-parole de la CAQ en matière de santé.

Le ministre de la Santé a dit comprendre la population. «On est tous dans la même position, on veut avoir les meilleurs soins possiblepour nos aînés [...]. Mais je tiens à répéter que les soins d'hygiène personnelle sont donnés à tous les jours de façon complète et à tout le monde», a réitéré le ministre Barrette.

En mêlée de presse, le ministre a précisé que «ces soins, ce n'est pas une débarbouillette au Purell» et que «laver des cheveux au lit, ça se fait». «Le niveau de soins, il est donné, la forme n'est pas celle que les gens perçoivent comme étant idéale, mais le soin, il est donné», a-t-il insisté.

Le ministre a cependant convenu qu'il y avait des situations particulières auxquelles il fallait s'adapter, comme celle de François Marcotte, cet homme de 47 ans atteint de sclérose en plaques qui a récemment lancé une campagne de sociofinancement pour pouvoir se payer trois douches par semaine en CHSLD. 

«Oui, il y a des situations qui méritent améliorations, et, oui, il y a des situations particulières auxquelles il faut s'adapter», a dit le ministre, rappelant qu'il avait convenu avec les syndicats de revoir l'organisation des soins.

Un «jeu journalistique»

Le ministre Barrette a par ailleurs décoché une flèche à l'endroit des journalistes, estimant qu'ils s'adonnaient, sur la question des bains dans les CHSLD, à un «jeu journalistique». 

«Vous [les journalistes] ne voulez pas accepter le fait que des gens qui ont une expertise dans le milieu aient une position défendable qui fait en sorte que les soins d'hygiène personnelle ne passent pas nécessairement par trois bains par semaine», a attaqué le ministre.

Pour le député Amir Khadir, «si on n'est pas capable d'offrir une hygiène et un nombre de bains adéquats à nos aînés dans les CHLSD, c'est parce que le gouvernement, le premier ministre, lorsqu'il était ministre de la Santé, ont eu d'autres priorités : augmenter les revenus des médecins, de leurs collègues, de moi, qui n'avaient pas besoin de ça. Les gens ont besoin de bains», a dit le médecin solidaire.

Ce à quoi le ministre Barrette a répondu qu'il s'attendait à ce que le député de Mercier «fasse un don à Centraide; ils vont le prendre».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer