Barrette invite le fédéral à mettre la santé à l'ordre du jour

Le ministre fédéral de la Famille, des Enfants... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a révélé lundi avoir fait un don pour sauver SABSA. Le député de Québec a fait cette déclaration en marge de la pelletée de terre pour la construction du Manège militaire du 35e Régiment du génie de combat.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, invite le ministre fédéral Jean-Yves Duclos, qui a confirmé lundi avoir fait un don pour sauver la coopérative sans médecin SABSA, à convaincre son gouvernement de «mettre la santé à l'ordre du jour».

«Nous sommes en train de négocier des transferts en santé [...], et à la prochaine rencontre des ministres des Finances, la santé n'est pas à l'ordre du jour!» a réagi en mêlée de presse le ministre Barrette, selon qui «avant de financer des nouveaux programmes, il faut commencer par financer correctement les services courants». 

Lundi, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social et député de Québec a dit avoir fait un don pour la sauvegarde de SABSA parce qu'il souhaitait que la clinique «demeure ouverte». «J'ai vu ce qu'ils font [les gens de SABSA], je suis sensible aux difficultés auxquelles fait face la population de ce secteur, et j'ai été touché par leur travail», expliquait le ministre Jean-Yves Duclos. 

Le ministre de la Santé s'est dit lui aussi sensible au travail de l'équipe de la coopérative du boulevard Charest, mais il a expliqué que Québec ne pouvait pas financer une clinique qui offre des services «qui coûtent 45 % plus cher que ceux offerts dans d'autres cliniques».

Un motif qui s'ajoute à d'autres précédemment évoqués par le ministre, qui a souvent justifié son refus de financer SABSA par sa volonté de ne pas créer «un réseau parallèle». Le Dr Barrette a également plusieurs fois déclaré que la survie de SABSA passait par son intégration à un GMF, pour ensuite parler plutôt du CLSC «situé à quatre minutes de marche, sur le plat».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer