Transfert des professionnels des CLSC vers les GMF: Barrette veut des excuses

Gaétan Barrette digère mal que le Parti québécois... (Archives La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Gaétan Barrette digère mal que le Parti québécois (PQ) insinue qu'il déshabille les CLSC des secteurs pauvres pour habiller les GMF des beaux quartiers.

Archives La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre Gaétan Barrette croit que les péquistes Diane Lamarre et Agnès Maltais devraient s'excuser d'avoir laissé entendre qu'il déshabille les CLSC des secteurs pauvres pour habiller les GMF des beaux quartiers.

Des propos tenus lors du lancement d'une pétition pour freiner le transfert de ressources professionnelles des CLSC vers les groupes de médecine familiale (GMF), vendredi, ont déplu au ministre de la Santé.

Plus particulièrement, M. Barrette digère mal que le Parti québécois (PQ) insinue que ses mesures nuisent aux plus pauvres de la société.

«C'est n'importe quoi, s'est indigné M. Barrette au Soleil. Le PQ n'a que deux façons de faire de la politique : la désinformation et les procès d'intention. Je suis scandalisé, insulté. Ça mériterait des excuses de Diane Lamarre et Agnès Maltais pour évoquer, même du bout des lèvres, l'intention d'habiller les quartiers bien nantis à partir des ressources professionnelles qui sont dans les quartiers défavorisés. C'est insultant. C'est une honte parlementaire. C'est honteux.»

Moratoire réclamé

En avant-midi, les deux députées péquistes ont demandé un moratoire sur le transfert de ressources vers les GMF. Elles craignent les conséquences sur une «clientèle vulnérable». «Si le GMF est dans un quartier favorisé, où il y a moins de problématique, on fait migrer des travailleurs sociaux en dehors de zones où on a le plus besoin d'eux, a argué Mme Lamarre, porte-parole en matière de santé. On déshabille vraiment, on enlève toute la pertinence d'avoir des gens dans des secteurs. Un travailleur social, il faut que ce soit là où il y a plus de difficultés.»

Sa collègue Agnès Maltais, députée dans Taschereau, accuse M. Barrette de «sortir les travailleurs sociaux du centre-ville» à l'endroit «où sont les plus vulnérables, les plus marginalisés». Présent au point de presse, le président du SPSSS-CSN, Danny Roy, a aussi noté que dans «la plupart des endroits, les GMF sont dans les milieux les mieux nantis et les CLSC sont répartis équitablement sur le territoire».

Selon Mme Maltais, 39 des 59 travailleurs sociaux en CLSC de la capitale seront transférés vers des GMF et devront abandonner la clientèle qu'ils avaient déjà prise en charge. Les travailleurs sociaux craignent en outre de perdre de l'autonomie professionnelle parce que les médecins auront défini leur «description de tâches» en GMF, note Mélissa Caouette, de la Fédération de la santé et des services sociaux.

«C'est une autre réforme sans consultation au profit du privé, au bénéfice des médecins», a déclaré de son côté Nancy Corriveau, de la Fédération des professionnels.

Ils demandent à ce qu'une étude se penche sur les impacts du transfert des ressources avant que les travailleurs sociaux, et d'autres professionnels, migrent vers les GMF.

«Discours antimédecine»

Le ministre Barrette réfute les chiffres avancés par Mme Maltais. Après vérification auprès du Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la capitale (CIUSSS), il assure que les 39 travailleurs sociaux ne viendront pas uniquement des CLSC. Il y a un bassin de 1162 travailleurs sociaux dans le CIUSSS de la Capitale, dit-il. «On ne cible rien dans les CLSC, assure M. Barrette. [...] Il va falloir qu'un jour, dans l'espace public, des gens dénoncent les politiciens qui disent n'importe quoi.»

Le transfert des ressources vise à favoriser l'interdisciplinarité et la fluidité dans les GMF. Le PQ cherche selon M. Barrette à maintenir le travail «en silos» et entretient un «discours antimédecine».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer