Rien ne va plus entre Barrette et les pharmaciens

Après avoir pris connaissance du nouveau Règlement sur les avantages autorisés... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir pris connaissance du nouveau Règlement sur les avantages autorisés à un pharmacien publié dans la Gazette officielle du Québec, l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires du Québec (AQPP) accuse le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d'avoir «renié sa signature» et «déshonoré sa parole» en ne respectant pas l'entente signée avec elle en juin 2015. Aussi n'exclut-elle «aucune option» pour le forcer à respecter son engagement, y compris le recours aux tribunaux.

L'AQPP rappelle dans un communiqué diffusé mercredi qu'en vertu de cette entente, les 2048 pharmaciens propriétaires acceptaient, sous la menace de l'application de la loi 28 qui les aurait privés de 200 millions $ par année pendant cinq ans, de contribuer à l'effort budgétaire du gouvernement en lui versant 400 millions $ sur trois ans, à même leurs honoraires.

En guise d'atténuation, le gouvernement s'était engagé à déplafonner les allocations professionnelles (le montant que remettent aux pharmaciens les compagnies de médicaments génériques en fonction de leurs achats d'un médicament donné).

L'Association souligne que les pharmaciens ne sont pas attachés aux allocations professionnelles, souhaitant d'abord être rémunérés à leur juste valeur, mais que «dans le modèle actuel et à court terme, elles sont essentielles pour le maintien des pharmacies communautaires».

«L'objectif, c'est de trouver un nouveau mode de rémunération de façon à s'éloigner, voire se passer, des allocations professionnelles. Mais en attendant, on en a besoin, c'est une partie significative de notre rémunération», a insisté le président de l'AQPP, Jean Thiffault, au cours d'un entretien avec Le Soleil, mercredi.

Toujours est-il que le ministre Gaétan Barrette avait non seulement signé l'entente, mais il avait aussi fréquemment donné sa parole dans les médias et à l'Assemblée nationale que cet accord allait être respecté, se souvient l'AQPP.

Or voilà, alors que le ministre s'était engagé à un déplafonnement complet des allocations professionnelles pendant trois ans, voilà que le Règlement paru dans la Gazette officielle prévoit plutôt un plafonnement à 25 % pour une durée de six mois et à 30 % pour les trois mois suivants (aucune limite ne s'appliquant ensuite pour une durée de deux ans et trois mois).

«On s'attendait à un déplafonnement complet et c'est un déplafonnement partiel qui est dans le règlement!» s'indigne le président de l'AQPP, qui évalue à 80 millions $ le manque à gagner des pharmaciens. «Le quart des pharmaciens propriétaires est déjà dans une situation économique précaire. [...] Plusieurs ont dû se refinancer, près de 1000 employés [dont près de 200 pharmaciens] ont dû été licenciés, les heures d'ouverture de certaines pharmacies ont dû être réduites», énumère Jean Thiffault, selon qui les pharmaciens ont été «suffisamment patients». «On a été en mode collaboration, mais avec le règlement qui vient d'être publié, le lien de confiance est brisé. Le ministre Barrette a renié son engagement de façon spectaculaire», dénonce le président de l'AQPP.

«Deux poids, deux mesures» en santé

Pour le député péquiste Jean-François Lisée, il s'agit là d'une autre preuve que le ministre applique le «deux poids, deux mesures» en santé. «Pour lui, c'est essentiel que le gouvernement respecte sa signature pour les médecins et qu'ils aient la clause remorque maximale. Mais pour les pharmaciens, non. [...] Quand c'est les médecins, tout est bon. Quand c'est les pharmaciens, non. Quand c'est les infirmières spécialisées, non. Quand c'est les soins à domicile, non. Alors, s'il y a encore quelqu'un qui pense que Gaétan Barrette travaille pour l'ensemble du personnel de la santé, là, c'est clair que c'est non, et c'est une autre démonstration aujourd'hui», a commenté le député de Rosemont en point de presse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer