Objectif: zéro tabac chez les ados d'ici 2025

Un des nouveaux éléments de la législation bannit... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Un des nouveaux éléments de la législation bannit l'usage du tabac à moins de neuf mètres d'un édifice public. Il sera aussi interdit dans six mois de fumer dans un véhicule en présence d'enfants.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Avec son programme La Gang Allumée, le Conseil québécois sur le tabac et la santé vise l'objectif ambitieux d'éliminer d'ici 2025 le tabagisme chez les jeunes du secondaire.

Sophie-Rose Desgagné, qui fréquente l'école l'Aubier de Saint-Romuald et représente les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches au programme La Gang Allumée, a présenté le projet mardi en conférence de presse à Montréal.

«En cinq ans, soit de 2008 à 2013, le tabagisme chez les jeunes du secondaire a chuté de 22,3 % à 12,2 %, soit de plus de 10 %. Pourquoi il ne serait pas réaliste d'envisager une autre baisse de 12 % en 10 ans?» a expliqué la jeune fille.

Sophie-Rose jure qu'elle n'a jamais été tentée par le tabagisme, et ce, même si son père est fumeur. «Il est quand même fier de ce que je fais avec La Gang Allumée. Il est conscient des dangers du tabac et il essaie d'arrêter », lance-t-elle en riant durant son entrevue avec Le Soleil.

Restrictions plus sévères

Le Conseil mise sur la nouvelle Loi sur le tabac adoptée quelques semaines avant les Fêtes pour contribuer à la diminution du tabagisme. Depuis 2006, il est interdit de fumer sur le terrain des écoles et des gadreries. 

«Les restrictions plus sévères concernant le tabac ont déjà fait beaucoup diminuer le nombre de fumeurs chez les jeunes. Les nouvelles règles comme l'interdiction de fumer en voiture en présence de jeunes de moins de 16 ans, l'interdiction de fumer sur les terrains de sport et sur les terrasses des restaurants poursuivront cette tendance», avance Sophie-Rose Desgagné.

Avec les neuf autres représentants du programme La Gang Allumée, Sophie-Rose a d'ailleurs l'intention de continuer à militer pour des règles plus sévères. «Nous allons aussi poser diverses actions afin de démontrer que le tabac n'est pas bon pour la santé.» Sophie-Rose et ses acolytes presseront aussi les milieux scolaires d'intégrer dans leur code de vie une politique sans tabac qui irait plus loin que simplement bannir l'usage de la cigarette de leur établissement, en incluant notamment des démarches de prévention et une aide pour les jeunes qui souhaitent cesser de fumer.

Si le programme vise les adolescents du secondaire, c'est que selon l'Institut de la statistique du Québec,  seulement 3 % des jeunes de première secondaire fument alors que 23 % le font en cinquième secondaire, une augmentation substantielle durant cette période de leur vie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer