Le stress interférerait avec la perte de poids

Des expériences menées sur des souris par des... (Photo AFP)

Agrandir

Des expériences menées sur des souris par des scientifiques de l'université Florida Health ont démontré qu'un stress chronique stimule la production de bétatrophine, une protéine qui bloque l'action d'une enzyme qui permet de métaboliser le gras.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le stress interfère possiblement avec la perte de poids, prévient une étude réalisée par des chercheurs américains.

Des expériences menées sur des souris par des scientifiques de l'université Florida Health ont démontré qu'un stress chronique stimule la production de bétatrophine, une protéine qui bloque l'action d'une enzyme qui permet de métaboliser le gras.

La docteure Li-Jun Yang a expliqué que la bétatrophine semble donc réduire la capacité de l'organisme à se débarrasser du gras.

Les souris stressées produisaient nettement plus de bétatrophine que les autres et leur processus normal d'élimination du gras a grandement ralenti.

Même si on ne peut pas conclure que la bétatrophine a le même effet chez l'humain, la docteure Yang estime que sa découverte fournit une raison de plus de combattre le stress et ses effets néfastes sur la santé.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique BBA Molecular and Cell Biology of Lipids

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer