Oublier la maladie pour une journée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À trois ans et demi, impossible pour Elliot Houde d'aller s'asseoir sur les genoux du père Noël au centre commercial comme la majorité des enfants de son âge. Pas de risque à prendre avec la santé d'un enfant leucémique. Mais dimanche, lui et une centaine d'autres petits malades ont pu lâcher leur fou dans l'esprit des Fêtes grâce à Leucan.

«C'est merveilleux. Ça prend des journées comme ça», expliquait le père d'Elliot, Sébastien Houde, sous les cris de joie d'une centaine d'enfants à la fête de Noël de Leucan Québec.

Le 7 juillet dernier, Sébastien et sa conjointe, Hélène Boudreau, ont reçu un diagnostic de leucémie pour le jeune Elliot. Une nouvelle qui a eu l'effet d'un ouragan dans le quotidien de l'enfant, ses parents, et son frère jumeau, Louis.

Cinq mois plus tard, la phase la plus intensive de ses traitements de chimiothérapie est maintenant derrière le petit bonhomme de trois ans, désigné porte-parole du Défi têtes rasées. «Il pète le feu présentement. Les journées sont super belles quand il n'y a pas d'antibiotiques ou de chimio», explique sa mère. Mais Elliot est encore loin de reprendre sa vie normale.

Activité «importante»

«On ne peut même pas l'amener au parc ou à la piscine parce que son système immunitaire est trop fragile. Son frère va à la garderie tout seul pendant qu'Elliot reste à la maison. Les deux s'ennuient l'un de l'autre», explique sa mère. C'est ce qui rend des journées comme celle de dimanche si importantes, assure-t-elle. La fête de Noël, c'est la toute première activité qu'a organisée la section régionale de Leucan, il y a plus de 25 ans.

Cette année, les enfants malades étaient conviés avec leur famille au Récréofun de Sainte-Foy, réservé et lavé de fond en comble pour l'occasion. Bien en vue au travers des modules de jeux, père Noël avait des cadeaux pour tous, frères et soeurs inclus. «S'il n'y avait pas ça, on ne pourrait pas sortir Elliot. Ici, ce sont tous des familles et enfants qui sont conscientisés.»

C'est dans la mission même de Leucan d'aider les enfants atteints de cancer, mais également tous ceux qui les entourent, explique la directrice de la section régionale de l'organisme, Nathalie Matte. «Aujourd'hui, c'est un moment pour les familles pour se rassembler. Ça les sort de leur quotidien et chaque enfant est heureux. C'est une journée qui est inspirante», assure Mme Matte.

«Avant qu'Elliot ait son diagnostic, Leucan, pour nous, c'était une cause parmi tant d'autres, ajoute Sébastien Houde. Je pense que le grand public n'est pas au courant de tout ce qu'ils donnent aux familles pour leur permettre de profiter du temps passé avec leurs enfants malgré la maladie.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer