Maltraitance dans Charlevoix: quatre gestionnaires congédiés

Le ministre Gaétan Barrette a voulu lancer un... (Collaboration spéciale Dave Kidd, Le Charlevoisien)

Agrandir

Le ministre Gaétan Barrette a voulu lancer un message à toute la province en soutenant que le réseau de tolérerait plus «l'aveuglement sélectif» qui peut parfois survenir dans de petits milieux.

Collaboration spéciale Dave Kidd, Le Charlevoisien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour avoir omis de faire un suivi serré et adéquat de ce qui se passait dans les résidences de Rémy Bernier, quatre gestionnaires du réseau de la santé dans Charlevoix ont été congédiés cette semaine.

«Le fond de cette histoire, c'est qu'il y a des gens en position d'autorité qui ont vu, mais n'ont pas agi», a lancé le ministre de la Santé Gaétan Barrette, en conférence de presse jeudi. Rappelons que Rémy Bernier et quatre de ses employés ont été accusés ces derniers mois d'avoir violenté une douzaine de personnes déficientes et âgées dont ils avaient la charge. 

L'identité de ces quatre gestionnaires n'a pas été révélée, sous prétexte qu'ils peuvent toujours contester leur congédiement. Michel Delamarre, pdg du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, précise seulement qu'elles «étaient à l'emploi depuis un bon moment». 

Une enquête interne déclenchée au début octobre aurait permis d'amasser une preuve suffisante - en documents et en témoignages d'une trentaine de personnes - pour aller de l'avant avec ces sanctions. M. Delamarre parle d'interventions «inadéquates» et «trop timides» face aux situations qui étaient portées à la connaissance de ces gestionnaires, et ce, pendant près de trois ans.

Des enseignements pour tout le Québec

À ses côtés, le ministre Barrette a voulu lancer un message à toute la province, en soutenant que de tels agissements ne seraient plus tolérés. «S'il y a eu une époque où des gens en position d'autorité ne vivaient pas de conséquences à leur aveuglement sélectif, cette période-là est terminée», a-t-il averti. 

En octobre, une source anonyme avait confié au Soleil que la direction du CIUSSS à Baie-Saint-Paul s'était «fermé les yeux» ces dernières années sur des manquements graves qu'elle avait dénoncés.

Selon le ministre, la Loi 10, qui a aboli les agences régionales de santé en avril dernier pour les remplacer par des CISSS et des CIUSSS, des structures suprarégionales, permet de créer la «distance» nécessaire dans le réseau. 

«Quand on est dans un petit milieu où tout le monde est le voisin de l'autre, parfois ça crée des circonstances où des décisions ne se prennent pas», argumente-t-il. «Aujourd'hui, si une personne est gênée d'aller faire un signalement parce que c'est son voisin, ben là, dans un grand territoire, on peut le faire de façon anonyme.»

Selon le ministre, les dérapages du système dans le cas des résidences de Rémy Bernier ne remettent pas en question la place du privé en santé. Ce serait plutôt le traitement des plaintes et des signalements par les gestionnaires qui est en cause selon lui, comme c'était le cas au Centre d'hébergement Harricana, en Abitibi-Témiscamingue. Une histoire qui a été dénoncée par le Protecteur du citoyen en septembre. 

Dans Charlevoix, le CIUSSS a décidé de faire des visites plus fréquentes dans les ressources intermédiaires depuis cet été. Une douzaine de résidences ont été ciblées et doivent apporter des correctifs à leurs façons de faire.

Chronologie

  • 17 mai: Un homme sous la garde de Rémy Bernier entre à l'hôpital avec des marques: le Curateur public sonne l'alarme
  • Fin mai: Le CIUSSS prend en charge ou déménage 32 résidents qui étaient confiés à Rémy Bernier
  • 29 mai: Arrestation de Jean Coutu, un employé de Rémy Bernier, pour voies de fait
  • 6 octobre: Arrestation de Rémy Bernier et de trois de ses employés pour voies de fait sur 12 déficients intellectuels âgés
  • 7 octobre: Déclenchement d'une enquête interne au CIUSSS de la Capitale-Nationale sur ces cas de violence

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer