Achat de médicaments par appels d'offres: un projet de loi la semaine prochaine

Le projet de loi vise à réduire le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le projet de loi vise à réduire le coût de certains médicaments couverts par le régime général d'assurance médicaments en permettant le recours à une procédure d'appels d'offres.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard déposera la semaine prochaine un projet de loi «visant à réduire le coût de certains médicaments couverts par le régime général d'assurance médicaments en permettant le recours à une procédure d'appels d'offres». Un préavis à cet effet a été publié jeudi.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait tenté le 27 octobre de déposer en commission parlementaire un amendement de dernière minute au projet de loi 20 visant à permettre au gouvernement d'avoir une assise juridique «encore plus solide» pour faire des achats groupés de médicaments, aller en appels d'offres et négocier de meilleurs prix (l'idée étant que si les hôpitaux et les pharmacies achetaient leurs médicaments ensemble plutôt que séparément, l'important volume d'achat permettrait de négocier avec les compagnies pharmaceutiques une baisse marquée de l'ensemble de la facture). 

Le Parti québécois s'était opposé au dépôt de l'amendement, estimant que ce n'était ni l'endroit ni le moment de débattre d'une question aussi importante.

Dès mardi

Le projet de loi du gouvernement Couillard pourrait être déposé dès mardi. Chez Québec solidaire, qui tente depuis plusieurs années de convaincre le gouvernement d'adhérer aux principes de Pharma-Québec, on promet de regarder avec attention le projet de loi «pour voir s'il tient la route ou si c'est seulement de la poudre aux yeux». 

«Si ça tient la route, le ministre peut compter sur mon entière collaboration. Québec solidaire peut lui fournir toute l'expertise que nous avons développée depuis près d'une décennie. D'ailleurs le ministre m'a déjà fait une demande pour les mécanismes d'appel d'offres qu'utilise la Nouvelle-Zélande pour ses achats groupés. Je me dépêche de répondre à sa requête avec le plus grand plaisir!» a réagi le député Amir Khadir, rappelant que «ça fait presque une décennie que Québec solidaire parle du gaspillage dans les dépenses en médicaments». 

Le député de Mercier évalue à plus de 8 milliards $ le montant payé en trop par l'État aux multinationales pharmaceutiques depuis huit ans. Selon lui, Québec pourrait épargner environ 1,5 milliard $ par année en mettant en place les bons mécanismes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer