400 millions $ de plus aux médecins: «indécent», juge Péladeau

La nouvelle de La Presse selon laquelle Québec devra payer 400 millions... (123RF/serezniy)

Agrandir

123RF/serezniy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La nouvelle de La Presse selon laquelle Québec devra payer 400 millions $ de plus aux médecins a fait bondir mercredi le chef de l'opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, qui juge «indécent» de consentir cette somme «au duo de médecins qui mène le Québec» alors que c'est la ligne dure pour tous les autres employés de l'État.

Selon La Presse, les nombreuses concessions aux fédérations de médecins auraient pour conséquence que l'enveloppe prévue lors de l'étalement de la hausse de salaire, convenue il y a un an, ne suffirait pas. Québec pourrait ainsi devoir payer au moins 400 millions $ de plus qu'il ne le prévoyait au cours des sept années où l'entente sera en vigueur, car les coûts auraient augmenté plus vite que ce qui avait été anticipé de 2010 à 2015. Ce constat se trouverait, semble-t-il, dans le rapport du Vérificateur général qui sera rendu public la semaine prochaine. 

«Encore 400 millions $ de plus aux médecins pendant que c'est la ligne dure pour tous les autres employés de l'État. On avait mal compté, mais ce n'est pas grave, car de l'argent, quand c'est pour les médecins, il y en a tout le temps. Le gouvernement libéral a fait augmenter de 134 % l'enveloppe de rémunération des médecins, et, ce matin [mercredi], nous apprenons que ça monte tellement vite qu'on en avait oublié quelques centaines de millions qu'a retracés le Vérificateur général», a lancé Pierre Karl Péladeau pendant la période de questions de l'Assemblée nationale, mercredi matin.

«Ça tombe mal, a-t-il ajouté, parce qu'au même moment le président du Conseil du trésor nous dit qu'il n'a pas les moyens d'offrir l'inflation aux infirmières, aux enseignants, aux préposés aux bénéficiaires et aux autres employés de l'État. Juste avec ce 400 millions, nous pourrions donner 1 % de plus à tous les autres employés de l'État. Grâce au travail du Vérificateur général, on vient peut-être de régler les conventions collectives.»

Selon le premier ministre, «l'aspect le plus incroyablement oublié» par le chef de l'opposition officielle, c'est qu'«il s'agit de sommes déboursées pour des services donnés aux patients». «La bonne nouvelle, c'est que les médecins ont vu encore plus de patients que ce qui était prévu [...], et on les a rémunérés pour ces soins», a répliqué Philippe Couillard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer