Le gras, ennemi public numéro... deux?

BLOGUE / Il y a longtemps que le gras a mauvaise presse. Et cela se comprend... (123RF/Danilo Jr. Pinzon)

Agrandir

123RF/Danilo Jr. Pinzon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) BLOGUE / Il y a longtemps que le gras a mauvaise presse. Et cela se comprend aisément : chaque gramme de lipide renferme environ 9 kilocalories, contre seulement 4 kcal/g pour les sucres. Quiconque voudrait perdre du poids aurait, à la vue de ces chiffres, pour réflexe premier de «couper dans le gras», et c'est d'ailleurs celui qu'ont eu médecins et nutritionnistes pendant longtemps. Même l'industrie leur a emboîté le pas en offrant une panoplie de produits faibles en gras et divers régimes qui consistent à réduire la part des graisses dans l'alimentation - ce qui se traduit souvent par un rôle accru des sucres.

Or voilà, on sait maintenant qu'il y a un petit quelque chose qui ne va pas avec le sucre, surtout quand il est raffiné - certains vont même jusqu'à dire que c'est un «poison», mais disons que cela demande de grosses nuances. Et le dernier numéro de la revue médicale The Lancet - Diabetes & Endocrinology vient de publier une étude qui... comment dire... n'est pas exactement tendre envers les régimes faibles en gras. Du tout...

Regroupant 53 essais cliniques (68 000 participants) sur les effets à long terme (un an ou plus) de diètes riches/faibles en gras ou en glucides, l'article n'a trouvé aucun effet particulier aux diètes faibles en gras. Bien sûr, quand on les compare à l'alimentation «habituelle» (des groupes contrôle à qui on a dit de ne rien changer à leurs habitudes), elles font perdre en moyenne autour de 5 kg sur 12 mois. Mais c'est là l'effet d'une simple réduction des calories consommées, car l'étude dirigée par Deirdre K. Tobias, de l'École de médecine de Harvard, n'a trouvé aucune différence entre les régimes riches et faibles en gras.

Pire encore, comparé aux régimes faibles en sucres, couper dans le gras donne de moins bons résultats - en moyenne 1,15 kg perdu de moins après un an. Les auteurs ont fait cette comparaison de plus d'une manière (part des graisses dans le total des calories, taux de triglycéride dans le sang) et ont abouti au même point : «Dans le contexte des essais cliniques, écrivent-ils, les diètes riches en graisses et faibles en sucres ont mené à une baisse de poids légèrement, mais significativement plus grande que les interventions faibles en gras. [...] Les essais cliniques qui ont obtenu les plus grands écarts en consommation quotidienne de lipides et en concentration de triglycérides dans le sang ont débouché sur des pertes de poids plus grandes chez les participants aux régimes riches en gras que chez ceux qui suivaient une diète faible en gras.»

Ainsi, concluent-ils, «les essais cliniques passés qui comparaient les régimes faibles en gras à l'alimentation habituelle (ou à des groupes contrôle pour lesquels l'intervention était très faible) ont créé une fausse perception d'efficacité pour la réduction du gras en vue de perdre du poids. En fait, la comparaison d'interventions d'intensité semblable amène à conclure que les interventions visant à réduire la consommation de gras font perdre significativement moins de poids que les régimes riches en gras mais faibles en sucre.»

Encore une fois, comme l'ont souligné plusieurs experts, ces résultats ne signifient pas que réduire sa consommation de lipides ne fait perdre aucun poids. Dans la mesure où cela réduit le nombre de calories ingérées quotidiennement, oui, cela fonctionne. Mais ce n'est apparemment pas la façon la plus efficace d'atteindre son but.

Pour réagir et participer à la discussion sur le blogue de Jean-François Cliche, rendez-vous à l'adresse http://blogues.lapresse.ca/sciences/.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer