Enquête du Collège des médecins: la Dre Blackburn fait moins d'échographies

Dre Line Blackburn... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Dre Line Blackburn

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Dre Line Blackburn, cette gynécologue-obstétricienne du CHUL poursuivie au civil et qui a fait l'objet d'une enquête du Collège des médecins, s'est engagée volontairement à limiter son exercice, a appris Le Soleil.

Cette limitation d'exercice ne concerne toutefois pas le nombre d'accouchements pratiqués par la très active obstétricienne, qui en réalise des centaines par année. 

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre auprès du Collège des médecins, la Dre Line Blackburn s'est engagée volontairement le 11 septembre 2014 auprès de la Direction des enquêtes du Collège des médecins «à ne plus faire d'examens échographiques à l'Hôpital Christ-Roy» et à «limiter sa pratique de l'échographie au CHUL-CHU de Québec aux termes de privilèges qui lui sont actuellement accordés». 

«Advenant un changement de lieu de pratique, elle s'engage à limiter sa pratique de l'échographie aux termes des privilèges actuellement accordés au CHUL-CHU de Québec (échographie obstétricale première ligne pour urgence et diagnostic de base)», précise-t-on au Collège des médecins.

Impossible toutefois de connaître les raisons exactes pour lesquelles la Direction des enquêtes du Collège des médecins a demandé un engagement volontaire à la Dre Blackburn, ces raisons étant «confidentielles». «Si cette limitation [en vigueur jusqu'à nouvel ordre] a un lien avec la plainte en cours, les raisons de la demande de cette limitation seront fort probablement expliquées devant le conseil de discipline du Collège», a précisé la porte-parole du Collège des médecins, Leslie Labranche.

Huit chefs d'accusation

Le Soleil rapportait plus tôt cette semaine que la Dre Line Blackburn comparaîtra début 2016 devant le conseil de discipline du Collège des médecins à la suite d'une enquête menée par le syndic. Pas moins de huit chefs d'accusation ont été déposés contre elle : conduite répréhensible envers le personnel ou tout autre tiers, non-respect du libre-choix du patient, acte dérogatoire à l'honneur ou à la dignité de la profession médicale, omission, manoeuvre ou acte intempestif ou contraire aux données de la science médicale actuelle, inscription de données erronées dans le dossier médical, manque de loyauté et d'intégrité envers un confrère, défaut d'élaborer son diagnostic avec la plus grande attention et, enfin, défaut d'assurer la prise en charge et le suivi adéquats.

Le Collège des médecins n'a pas voulu préciser si ces infractions alléguées sont liées à un ou plusieurs événements. On sait seulement que la Dre Line Blackburn fait actuellement l'objet d'une poursuite au civil pour le décès d'un bébé in utero survenu en avril 2011. 

Avare de commentaires

À la direction du CHU de Québec, on s'est fait avare de commentaires, évoquant les processus judiciaire et disciplinaire en cours. Impossible de savoir, par exemple, si le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de l'établissement a déjà recommandé une limitation du nombre d'accouchements pratiqués par la spécialiste, confidentialité oblige, nous a-t-on expliqué. Pas moyen non plus de savoir si l'établissement a déjà reçu des plaintes au sujet de la Dre Blackburn.

«Tout ce qu'on peut vous dire, c'est que la Loi sur la santé et les services sociaux prévoit des mécanismes et des structures pour s'assurer de la sécurité des actes posés, et que ces mécanismes sont en place [dans l'établissement] et qu'ils fonctionnent très bien. Si des choses doivent être faites, elles seront faites», a simplement assuré la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

Une spécialiste qui fait jaser

La Dre Line Blackburn ne laisse personne indifférent, à lire les nombreux commentaires publiés sur Rate MDs et sur les réseaux sociaux, ou encore ceux reçus par Le Soleil à la suite de notre reportage de jeudi faisant état de l'enquête du Collège des médecins.

Tout le monde a sa petite histoire, sa propre expérience, bonne ou moins bonne. Si plusieurs louent le professionnalisme, l'expérience et l'expertise de la Dre Line Blackburn, évoquant par exemple ses accouchements en siège, d'autres la jugent trop «expéditive» et pas suffisamment «à l'écoute de ses patientes».

Une médecin «productive»

La Dre Line Blackburn, qui compte plus de 20 ans d'expérience dans les accouchements, est réputée pour sa «productivité», elle qui accouche des centaines de bébés par année. Elle a d'ailleurs remporté au moins sept «titres» de médecin accoucheur du premier bébé de l'année.

La gynécologue-obstétricienne est aussi connue pour certains faits d'armes, dont celui d'avoir contribué à sauver un bébé à naître à distance, par téléphone. C'était en juin 2008, quand la petite Delphine Tremblay, de Saint-Hilarion, dans Charlevoix, a décidé de se pointer le nez deux mois et demi plus tôt que prévu. Ou plutôt le siège, parce qu'elle se présentait par le siège, le cordon ombilical coincé entre elle et le col de l'utérus (une procidence du cordon, en langage médical), une situation qui risquait de la priver l'oxygène.

Désemparé, l'urgentologue de garde à l'Hôpital de Baie-Saint-Paul a immédiatement appelé la Dre Blackburn, qui devait accoucher la mère à la mi-août. La gynécologue-obstétricienne lui a alors dit de monter avec sa patiente dans l'ambulance et de se rendre au CHUL pour qu'une césarienne d'urgence puisse être pratiquée. Au téléphone, elle lui a expliqué la marche à suivre : pousser les fesses du bébé pour libérer le cordon ombilical et ainsi permettre au bébé de respirer, et remonter le siège de la patiente. Une intervention qui a permis à la mère d'accoucher d'un poupon en parfaite santé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer