Barrette promet un plan d'action en santé mentale dans les prochains jours

Le ministre Barrette ne conteste pas les propos... (Photo: La Presse)

Agrandir

Le ministre Barrette ne conteste pas les propos tenus par le Protecteur du citoyen dans son rapport, mais assure que celui-ci constitue une «lecture du passé», et non pas de ce à quoi travaille actuellement le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors qu'un rapport du Protecteur du citoyen déposé hier matin accuse le ministre Gaétan Barrette de négliger l'enjeu de la santé mentale, celui-ci dévoile que le Plan d'action en santé mentale, annoncé il y a déjà plus d'un an, sera présenté «dans les prochains jours».

Ce plan d'action permettra d'assurer que les soins en santé mentale et les autres types de soins seront traités «sur un pied d'égalité», indique M. Barrette, évitant d'en dire davantage, si ce n'est que le Plan d'action s'inscrira dans l'esprit du projet de loi 10 (portant sur l'abolition des agences de la santé) et sera «basé sur des principes fondamentaux qui incluent l'importance d'un continuum de soins».

Le ministre Barrette ne conteste pas les propos tenus par le Protecteur du citoyen dans son rapport, mais assure que celui-ci constitue une «lecture du passé», et non pas de ce à quoi travaille actuellement le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Rappelons que le plan d'action, élaboré à la suite du Forum national sur le Plan d'action en santé mentale 2014-2020, tenu en janvier 2014, devait normalement être dévoilé en mai 2014, mais sa parution a été retardée plus d'une fois par le ministère.

Nouvelle unité de psychiatrie

Gaétan Barrette a annoncé la publication imminente dudit plan d'action en marge de l'inauguration de la nouvelle unité de soins de courte durée en psychiatrie du CHUL. Un investissement de 760 000 $, auquel Bell Cause pour la cause a contribué à hauteur de 500 000 $, qui aura permis l'aménagement de deux nouvelles terrasses extérieures, la rénovation de chambres en vue notamment d'éliminer les chambres à quatre et l'aménagement de nouveaux lieux de soins.

«Ça faisait pitié», confie Martine Turcotte, vice-présidente exécutive Québec de Bell, à propos des anciennes terrasses extérieures. «C'est déjà difficile d'être dans une unité de courte durée en psychiatrie, c'est déjà difficile d'être à l'hôpital [...] Quand j'ai vu le balcon grillagé, j'ai vu les images d'Unité 9. Quand j'ai vu l'aire où les jeunes qui souffrent de troubles alimentaires mangeaient, même moi j'aurais pas voulu prendre un café.»

L'unité de courte durée en psychiatrie du CHUL comporte 40 lits et recense 280 hospitalisations par année.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer