Assurance médicaments: la prime maximale majorée de 4,7%

À compter de mercredi, les 3 millions de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

À compter de mercredi, les 3 millions de Québécois couverts par le régime public d'assurance médicaments devront payer un peu plus.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le régime public d'assurance médicaments, qui couvre plus de 3 millions de Québécois, coûtera plus cher aux usagers à compter de mercredi, en dépit d'une utilisation accrue de médicaments génériques moins coûteux.

La Régie de l'assurance maladie du Québec a indiqué, lundi, que la prime maximale du régime passera de 611 à 640 $ pour la période entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016. Il s'agit d'une hausse de 4,7 % par rapport à l'année précédente. Cette prime est payable lors de la production de la déclaration de revenus.

Les montants à payer par les usagers lors de l'achat de médicaments sont également majorés à compter du 1er juillet 2015. La franchise passe de 16,65 $ à 18 $ et la part de la coassurance est portée à 34 % du  prix du médicament comparativement à 32,5 % jusqu'à mardi soir.

La contribution maximale mensuelle d'une personne inscrite au régime public - qui ne reçoit pas le supplément du revenu garanti aux personnes âgées - augmente de 2,3 %, soit de 83,83 $ à 85,75 $.

Pour un médicament qui coûte 100 $, une personne couverte par le régime public paiera 45,88$ chaque mois, ce qui représente une augmentation de près de 5 %.

Hausse du coût de nouveaux médicaments

La RAMQ explique la hausse des contributions des usagers par une augmentation importante du coût de nouveaux médicaments, dont ceux pour traiter l'hépatite C. De plus, les personnes couvertes sont plus nombreuses et leur consommation de médicaments est à la hausse.

«Durant ces quatre dernières années, les politiques mises en place pour contenir la croissance des coûts des médicaments a fait en sorte que l'augmentation annuelle moyenne de la contribution au régime public a été plus faible que celle de l'inflation telle qu'appliquée selon l'indice des rentes du Régime de rentes du Québec», a fait valoir la RAMQ dans un communiqué.

Il n'a pas été possible de connaître précisément la part du gouvernement du Québec dans le financement du régime public d'assurance médicaments au cours de la prochaine année. On indique toutefois que le gouvernement finance 60 % du régime, soit environ 2,5 milliards $ sur 4,3 milliards $.

Dans le budget du ministre des Finances déposé en mars dernier, on indiquait une augmentation de 55 millions $ de la contribution des usagers au régime public d'assurance médicaments et une diminution de 7 millions $ de la part du gouvernement. Le ministre Carlos Leitão avait indiqué que la hausse de la contribution des usagers ne dépasserait pas l'inflation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer