Une équipe du CHUL sauve un nouveau-né à Victoriaville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Il ne reviendra pas Édouard si on ne va pas le chercher.» C'est avec ce pressentiment en tête que la Dre Christine Houde, cardiologue pédiatre au Centre mère-enfant a sauté dans une ambulance le 7 mai dernier pour se rendre au chevet du petit Édouard Boucher, né quelques minutes plus tôt à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, à Victoriaville. L'équipe spécialisée de Québec a pratiqué son intervention d'urgence sur place, une heure trente seulement après la naissance du poupon. Une intervention qui lui a finalement sauvé la vie.

Annick Picard et Kevin Boucher, les parents du petit Édouard, ont accepté de rencontrer les médias au CHUL lundi, afin de raconter l'histoire de leur «champion». Ils l'ont fait pour lui, afin qu'il garde un souvenir de l'épreuve qu'il a traversée, mais surtout pour remercier le personnel des deux hôpitaux, qui ont travaillé de concert et à une vitesse folle pour la santé de leur bébé. La rapidité de l'intervention fait en sorte qu'Édouard entreprend aujourd'hui une vie normale, sans aucune séquelle. 

«On a toujours été en confiance, du moment qu'il est arrivé ici (à Québec), et on savait que tout allait bien se passer», soutient sa maman. «Il va pouvoir venir travailler sur la ferme avec nous!», lance en souriant son papa, éleveur d'alpagas. 

La grossesse d'Annick Picard se déroulait tout à fait normalement. Rien à signaler lors des échographies. L'accouchement aussi s'est déroulé sans anicroche. «C'est au moment où on a coupé le cordon ombilical que là, tout a dégringolé», explique la maman. «Le moment que tu chéris le plus, c'est de l'avoir sur toi à sa naissance. Il a fait un petit quelques secondes et il a vite été pris par le médecin parce qu'il était bleu et qu'il ne pleurait pas», raconte-t-elle, peinant à retenir ses larmes. 

Malformation cardiaque

Édouard avait en fait une malformation cardiaque, qui empêchait son sang de circuler normalement et d'aller puiser de l'oxygène dans ses poumons. Cette malformation a entraîné une importante cyanose, communément appelée «bébé bleu». 

L'équipe médicale sur place à Victoriaville a tôt fait de réagir. «J'ai un souvenir de la pédiatre qui courait dans le corridor et qui criait «il est où le problème?»», raconte Mme Picard. À ce moment-là, la maman ne savait pas encore qu'on parlait de son bébé. 

Jointe au téléphone, la Dre Christine Houde tout de suite diagnostiqué la malformation. Et comme en 20 ans de pratique, elle avait le souvenir de trois ou quatre cas semblables où les bébés n'ont pas survécu à leur transfert à Québec, elle a décidé de prendre la chance d'aller sur place.

«Il faut croire que les astres étaient alignés», dit-elle, parce que l'équipe d'ambulanciers et d'infirmières de l'équipe de transport de l'unité néonatale étaient déjà au CHUL, prêts à partir. 

Pendant le trajet, la cardiologue a préparé l'équipe et a commandé tout le matériel dont elle aurait besoin à Victoriaville pour procéder à une septostomie ballon. «Le travail de collaboration, ça m'a vraiment impressionnée je dois dire», exprime la Dre Houde.

Délicate intervention

Elle a ensuite procédé à la délicate intervention où l'on insère un petit tube dans le nombril du bébé pour aller faire une rupture de membrane, littéralement un trou dans le coeur du nouveau-né, question que le sang circule mieux. Le taux d'oxygène du poupon est tout de suite passé de 40% à 80%, ce qui lui a permis de survivre. 

Édouard a ensuite été transféré au Centre mère-enfant pour y être suivi. Une semaine plus tard, il a subi une opération chirurgicale complète, qui a réglé sa malformation cardiaque. Le 25 mai, il était déjà prêt à retourner à la maison, pétant de santé. 

L'équipe de transport de l'unité néonatale, en place depuis un peu plus de deux ans, vient en aide à environ 300 nouveau-nés par année, mais c'est très rare qu'un médecin spécialiste monte à bord. Cette fois-ci, ça a été vital pour le petit Édouard, «parce qu'il était très mal en point quand on est arrivés», a souligné Geneviève Piuze, chef du service de néonatalogie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer