• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Groupes de médecins de famille: des pressions sur Barrette pour l'ajout d'infirmières 

Groupes de médecins de famille: des pressions sur Barrette pour l'ajout d'infirmières

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES PC)

Agrandir

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un groupe de médecins presse le ministre Gaétan Barrette de passer de la parole aux actes et d'ajouter rapidement des infirmières, des pharmaciens, des nutritionnistes et des psychologues dans les groupes de médecins de famille (GMF). L'ajout de ces professionnels permettra aux médecins de voir plus de patients.

«Il y a eu des belles phrases mais pas d'engagement concret du ministre sur un échéancier précis de l'ajout de professionnels de la santé dans les GMF dans l'entente avec les médecins de famille», a déploré, mercredi, au Soleil, la Dre Catherine Duong, du Regroupement des omnipraticiens pour une médecine engagée (R.O.M.E.).

Sans l'aide d'infirmières et d'autres professionnels, elle doute fortement que les médecins de famille réussissent à atteindre l'objectif que 85 % des Québécois aient un médecin de famille d'ici la fin de 2017. «Le sablier est en train de couler. On a deux ans et demi et il n'y a rien de concret actuellement. Si on ne nous donne pas les outils, on n'y arrivera pas. Ça fait des années qu'on demande plus d'infirmières sans succès», a-t-elle commenté.

Il y a deux semaines, le ministre de la Santé a annoncé que le nombre de postes équivalent temps plein d'infirmières et de professionnels sera augmenté de 178 à 650 dans les GMF. Il n'avait toutefois pas avancé un échéancier précis de l'ajout de ce personnel. «Entre l'automne 2015 et sans aucun doute quelque part en 2017, tout cela sera déployé», a-t-il affirmé.

La Dre Duong déplore également l'absence de modalités dans l'entente avec les médecins pour favoriser une interdisciplinarité entre les professionnels et les médecins dans les GMF. «Il faudrait appliquer le modèle actuellement dans les hôpitaux. On y travaille beaucoup en équipe interdisciplinaire avec les médecins. Les informations sont diffusées assez rapidement avec la nutritionniste, l'infirmière, le physiothérapeute», a-t-elle affirmé.

Mode de rémunération

Par ailleurs, elle est favorable à revoir le mode de rémunération à l'acte des médecins dans la mesure où la rémunération de tous les professionnels de la santé est revue pour favoriser un travail en collaboration.

D'autre part, le regroupement de médecins demande au ministre de prendre des engagements précis pour transférer des budgets alloués aux hôpitaux vers les GMF, les cliniques médicales et les CLSC pour favoriser un meilleur accès aux soins de santé.

Le R.O.M.E. entend suivre de près l'application de la récente entente entre le ministre Barrette et la Fédération des médecins omnipraticiens. Il organisera un deuxième sommet sur l'accessibilité l'an prochain.

Le regroupement compte près de 600 médecins membres sur une base volontaire. Il a été mis en place l'hiver dernier lors de la mobilisation contre le projet de loi 20 sur les quotas de patients et les pénalités salariales aux médecins.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer