La lotion solaire pour éviter le cancer de la peau

Coprésident du Programme de prudence au soleil de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Coprésident du Programme de prudence au soleil de l'Association canadienne de dermatologie (ACD), le Dr Joël Claveau (à droite) a fait appel à son ancien patient, Jacques Tanguay, pour promouvoir l'examen des taches suspectibles d'être des mélanomes.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y a deux ans, Jacques Tanguay débarque dans le bureau de son dermatologue pour une consultation à la demande de sa conjointe, qui a remarqué une drôle de petite tache noire dans son dos. Le verdict : un mélanome, un type de cancer de la peau qui fait de plus en plus de victimes au Québec.

«On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres»,... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

«On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres», a avoué Patrick Roy, dont le diagnostic de son ami et partenaire d'affaires a amené à s'impliquer comme porte-parole de l'ACD, dans le cadre de la Semaine de prudence au soleil du 1er au 7 juin. 

Le Soleil, Yan Doublet

Coprésident du Programme de prudence au soleil de l'Association canadienne de dermatologie (ACD), le Dr Joël Claveau s'est entouré de son ancien patient, Jacques Tanguay, et de Patrick Roy, vendredi, au Club de golf La Tempête. Son objectif : sensibiliser la population, particulièrement les sportifs à l'aube de la saison estivale, aux taux croissants de cancer de la peau.

«On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres», a avoué Patrick Roy, dont le diagnostic de son ami et partenaire d'affaires a amené à s'impliquer comme porte-parole de l'ACD, à l'occasion de la Semaine de prudence au soleil du 1er au 7 juin.

Détecté tôt, le mélanome de Jacques Tanguay a été traité rapidement. Une quarantaine de jours après le diagnostic, il pouvait mettre cette épeurante expérience derrière lui. Si le président des Remparts peut désormais en parler comme une expérience lointaine, c'est justement parce qu'il n'a pas hésité à consulter, explique le dermatologue Joël Claveau.

«Pour des cancers diagnostiqués de manière très précoce comme celui de M. Tanguay, les taux de guérisons sont excellents. Au contraire, ceux que l'on va diagnostiquer trop tard, ce sont souvent des hommes d'une cinquantaine d'années qui traînent une grande tache dans leur dos et qui se font dire depuis cinq ans par leur conjointe d'aller voir un médecin, mais qui tardent à le faire.»

La crème solaire

Pour éviter les cancers de la peau, les recommandations de l'ACD sont simples. Dans un contexte où les rayons du soleil font plus de dégâts que jamais en raison de la dégradation de la couche d'ozone, s'appliquer de la crème solaire doit devenir une routine. «Il faut que ce soit automatique après le brossage de dents le matin», plaide le Dr Claveau.

«C'est sûr que quand on a vécu un cancer, c'est plus facile de se discipliner à toujours s'appliquer de la crème», admet Jacques Tanguay. Mais il vaut mieux ne pas se rendre jusque-là, assure la Dre Marie-Michèle Blouin, chirurgienne spécialiste des cancers de la peau. «Une fois que les gens ont une cicatrice au visage, ils me disent tous qu'ils auraient aimé savoir, qu'ils auraient été disciplinés.»

Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que l'ACD a choisi un club de golf pour sa conférence de presse, vendredi. «Notre clientèle type, ce sont des snowbirds, un peu rouquins, qui aiment jouer au golf», a illustré le Dr Claveau, vendredi, lançant un clin d'oeil aux deux hommes à ses côtés.

Conseils des dermatologues

  • Choisissez un écran solaire à FPS élevé (au moins 30)
  • Ne diminuez pas le FPS de votre crème à mesure que votre bronzage augmente.
  • Golfeurs : portez un chapeau à large bord et n'oubliez pas de protéger votre cou.
  • Sportifs d'endurance : choisissez un écran solaire qui résiste à l'eau et à la sueur et appliquez de nouveau après avoir transpiré.
  • Randonneurs : redoublez de prudence en montagne, les rayons UV augmentent de 4 % par élévation de 300 mètres. 
  • Si une tache foncée asymétrique fait son apparition sur votre corps ou de petites lésions se forment sur votre visage, consultez rapidement un dermatologue ou un médecin de famille.

Partager

À lire aussi

  • Aucun dermatologue en poste au CHUS

    Sherbrooke

    Aucun dermatologue en poste au CHUS

    Il y a présentement un bris de service en dermatologie au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. C'est la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer