Nouvel hôpital à l'Enfant-Jésus: le sol limite le stationnement

L'hôpital l'Enfant-Jésus de Québec... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'hôpital l'Enfant-Jésus de Québec

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le stationnement souterrain du nouvel hôpital de 2,1 milliards $ à l'Enfant-Jésus ne comptera que deux étages en raison de la proximité de la nappe phréatique.

Cette information a été communiquée, mercredi soir, par les responsables du projet de nouvel hôpital au CHU de Québec, en réponse à une question lors d'une rencontre de consultation des citoyens du secteur Maizerets et de Limoilou. Cette consultation qui a été appréciée par les quelque 50 personnes présentes a été planifiée avant d'amorcer la préparation des plans du projet.

Une des possibilités qui est envisagée est de construire des îlots de stationnement en souterrain sur le site de l'hôpital. Pour le moment, aucune décision n'a encore été prise. On ne connaît pas non plus l'impact sur les coûts du projet d'une construction en souterrain limitée à deux étages.

Par ailleurs, il est aussi question de faire d'installer plusieurs pieux pour soutenir le nouveau bâtiment.  Des études sont en cours à ce sujet. 

Par ailleurs, des citoyens présents à la rencontre ont exprimé leurs préoccupations concernant la circulation de camions durant les travaux de construction. Ils souhaitent que les véhicules lourds n'empruntent pas les rues résidentielles autour de l'hôpital. 

«Irritant majeur»

Des craintes ont été soulevées concernant la difficulté pour les résidants du secteur de se stationner. «Le stationnement est un irritant majeur. On a déjà un problème de circulation dans le quartier. Il faudrait peut-être ajouter d'autres lignes d'autobus. Le stationnement de l'hôpital est plein, les rues sont pleines, et ça va être gros», a dit un citoyen.

Une résidente de l'avenue De Vitré a émis des doutes sur les données voulant qu'un bâtiment de 16 étages sur le boulevard Henri-Bourassa ne ferait pas d'ombre sur les maisons de sa rue. D'après le croquis présenté lors de la rencontre de consultation, la ligne d'ombre a été prise à partir du devant d'un bâtiment qui serait construit sur le boulevard Henri-Bourassa et ne tenait pas compte de la largeur que pourrait avoir l'immeuble. En d'autres termes, l'immeuble devra avoir moins de 16 étages pour ne pas faire d'ombre sur l'avenue De Vitré.

Une autre résidante du secteur a suggéré de profiter de la construction du nouvel hôpital pour «donner une dimension humaine» au boulevard Henri-Bourassa et d'avoir une préoccupation pour l'esthétique.

Pour sa part, une résidante, Sophie Gall, a exprimé le souhait que l'architecture de l'hôpital «soit quelque chose de très intéressant, qui aidera à l'acceptation du projet et qu'il soit un résultat agréable dans le quartier». De plus, elle a invité les responsables du projet à tenir compte de la performance énergétique dans la conception de l'immeuble, d'étudier la possibilité d'utiliser la géothermie et d'installer des toits verts.

Par ailleurs, on a appris que le CHU de Québec est en pourparlers avec Hydro-Québec pour acquérir l'emprise de ligne électrique sur Henri-Bourassa. Cette ligne ne sert plus. Un citoyen a proposé que ce terrain soit conservé pour des espaces verts.

Selon l'échéancier actuel, la première pelletée de terre du nouvel hôpital est prévue à l'hiver 2017.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer