Nouvel hôpital à l'Enfant-Jésus: une tour de 16 étages envisagée

Si le nouvel l'hôpital était construit le long... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Si le nouvel l'hôpital était construit le long du boulevard Henri-Bourassa, il pourrait atteindre 16 étages sans nuire à l'ensoleillement des résidents de la rue de Vitré.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le nouvel hôpital de 2,1 milliards $ à l'Enfant-Jésus pourrait s'élever sur 16 étages sans nuire à l'ensoleillement des résidents de la rue de Vitré, s'il est construit le long du boulevard Henri-Bourassa à Québec.

«Il n'est pas dit que ça va monter jusqu'à 16 étages. C'est une possibilité. Nos études montrent qu'on peut construire sur 16 étages sans réduire l'ensoleillement. Par contre, plus on se rapproche de la rue de Vitré, il faut que l'immeuble soit moins haut pour ne pas couper l'ensoleillement», a indiqué, mercredi au Soleil, la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

Ce sujet et d'autres en lien avec le projet de mégahôpital universitaire seront abordés lors d'une rencontre de consultation des citoyens du quartier Maizerets qui aura lieu mercredi prochain, le 27 mai, à compter de 19h, au Centre Mgr-Marcoux, sur le chemin de la Canardière.

«On veut faire un projet en grande transparence avec les citoyens, les médecins, le personnel. On ne veut pas faire un effet comme le projet du Phare à Sainte-Foy a eu. On veut une intégration réussie dans le quartier. On essaie d'avoir un bon voisinage, une bonne relation avec les citoyens du quartier pour répondre à leurs attentes le plus possible», a souligné Mme Dupuis.

Cinq hypothèses d'aménagement préparées par des architectes ont été étudiées dernièrement par des médecins et des membres du personnel de l'hôpital. Aucune d'entre elles n'a été retenue pour le moment. 

«On n'est pas encore dans des hypothèses d'implantation. On a commencé à regarder certaines choses. Ça va aller à la fin juin pour une hypothèse de base. Avant de préparer des plans, on veut entendre les préoccupations des citoyens», a-t-elle affirmé.

Une des possibilités est de construire le nouvel hôpital moins en hauteur mais sur une grande superficie allant de la 18e à la 24e Rue. Des médecins ont dit que cette hypothèse n'avait pas de bon sens. À la différence, une construction en hauteur permet d'éviter de déplacer des patients sur de grandes distances.

Stationnement

Les experts embauchés par le CHU de Québec s'attendent à ce que les citoyens expriment des craintes de perdre du stationnement dans les rues avoisinantes avec le nouvel hôpital. «Certainement que le stationnement dans les rues avoisinantes va être un irritant. Ça fait partie des constats qu'on va présenter», a indiqué Mme Dupuis.

D'autre part, il est possible que la piste cyclable sur Henri-Bourassa soit déplacée sur la rue de Vitré si le débarcadère pour les marchandises est localisé sur Henri-Bourassa. Actuellement, les camions de livraison circulent par la rue de Vitré.

Il pourrait aussi être question d'une traverse piétonnière dans le centre du nouvel hôpital pour éviter d'en faire le tour. En plus, il pourrait y avoir un parc qui serait accessible aux employés et aux résidents du quartier.

«On va tenir compte des commentaires des citoyens dans la préparation de nos plans», a assuré Mme Dupuis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer