L'examen de la Loi sur le tabac attendra en août

Le leader parlementaire libéral Jean-Marc Fournier... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le leader parlementaire libéral Jean-Marc Fournier

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) L'examen parlementaire auquel sera soumis le projet de loi sur le tabac n'aura lieu qu'à la reprise des travaux à l'Assemblée nationale, en août.

Le leader parlementaire Jean-Marc Fournier a avancé cette date. L'étude du projet de loi 20, du ministre Gaétan Barrette, portant sur la pratique des médecins, ne permettra pas au gouvernement d'aller de l'avant plus tôt avec la révision des mesures pour s'attaquer au tabagisme, a-t-il fait valoir au Soleil.

En fin de journée, la porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, Geneviève Bois, a constaté dans un courriel «que le gouvernement semble se diriger vers une adoption [de la législation] à l'automne. Ce qui est très décevant.»

La Coalition a publié un communiqué de presse où elle soutient que la loi peut être adoptée avant l'été. Selon Mme Bois, «les seuls gagnants d'un tel report seraient les fabricants et commerçants du tabac».

Selon elle, un délai fait en sorte que les cigarettiers pourront «déployer plus longtemps les stratégies de marketing qui attirent de nouveaux jeunes dans le piège mortel du tabagisme. [Ils auront] plus de temps pour organiser des campagnes d'opposition aux mesures proposées» pour renforcer les dispositions législatives.

Le pq veut des auditions «dès maintenant»

Le Parti québécois a fait pression, en vain, pour que les auditions sur le projet débutent «dès maintenant». Pour le critique péquiste Jean-François Lisée, «les délais s'étirent tellement que ce sont les groupes eux-mêmes qui réclament les auditions. [...] Leur message est clair : tant qu'on ne resserrera pas la loi, chaque semaine, 250nouveaux jeunes s'initieront au tabac.»

Pas moins de 35 groupes, de toutes tendances, ont manifesté l'intention de s'exprimer devant les élus. Pendant la journée, sept organisations, sous l'égide de la Coalition pour le contrôle du tabac, ont signé une sortie commune pour que «le gouvernement entame sans plus tarder» l'analyse d'une loi qui n'a pas été revue depuis 10 ans.

Le projet de loi, piloté par la ministre déléguée à la Santé Lucie Charlebois, contient des dispositions sur la cigarette électronique, sur l'interdiction de fumer à bord d'un véhicule en présence de jeunes de moins de 18 ans ou encore sur les terrasses des restaurants et sur le bannissement des cigarettes aromatisées.

Récemment, le PQ a réclamé un durcissement de la proposition gouvernementale. Il revendique notamment l'obligation pour les compagnies de tabac de vendre leurs produits dans des emballages neutres, comme en Australie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer