Exclusif

Congés de retraite des cadres dans la santé: Barrette imposera un décret

Gaétan Barrette... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Gaétan Barrette

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les congés de retraite des cadres dans la santé ne coûteront pas plus cher que prévu. Le ministre Gaétan Barrette imposera unilatéralement par décret son intention de réduire de deux ans à un an l'indemnité de fin d'emploi des gestionnaires.

Cette décision a soulevé l'indignation de l'Association des gestionnaires des établissements de santé et des services sociaux. «Le décret va être imposé à coup de bulldozer comme le ministre est habitué de conduire. En 35 ans, en santé au Québec, on n'a jamais vu un comportement cavalier comme celui du ministre», a déploré, mercredi, au Soleil, le président par intérim de l'Association, Yves Bolduc.

«Ce qui est décevant, c'est qu'on est dans un réseau de la santé. On est supposé prendre soin de la santé des gens. On demande aux gestionnaires de prendre soin de leurs équipes de travail, de prendre soin de la population, et regardez comment on se comporte avec nous. Et c'est un médecin qui fait ça. Ça n'a pas de bon sens», a-t-il poursuivi.

M. Bolduc croit que la décision de réduire, par décret, de deux ans à un an de salaire l'indemnité de fin d'emploi et du congé de retraite aura un effet démobilisateur chez les gestionnaires dans un contexte de fusions forcées des établissements.

«Les gens sont découragés. On continue de taper sur la tête des gestionnaires et on va leur dire après de conduire la réforme. On en a assez. À force d'en mettre sur le dos des gestionnaires, je pense que le ministre va faire juste en sorte qu'il va en partir encore plus, mais le ministre risque de se diriger aussi vers un chaos», a-t-il exprimé.

M. Bolduc était hier en Chaudière-Appalaches pour rencontrer des gestionnaires. Il s'agissait de sa neuvième réunion régionale au cours des dernières semaines.

Par ailleurs, en imposant par décret la réduction de deux ans à un an de l'indemnité de fin d'emploi et du congé de retraite, l'Association estime que le Ministère lui donne raison. La semaine dernière, les cadres avaient soutenu que le gouvernement ne pouvait réduire l'indemnité et le congé de retraite parce que cette mesure n'entrait en application que le 1er avril, soit au lendemain de l'abolition des postes de cadres administratifs. Le Ministère avait prétendu le contraire.

Au ministère de la Santé, on a indiqué que le dossier concernant le projet de décret avait été transmis au Conseil du trésor et que le Ministère était en attente d'une décision, qui devrait être connue sous peu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer