L'Hôtel-Dieu de Québec: Barrette veut rencontrer les Augustines

Le ministre de la Santé trouve «malheureux» de... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le ministre de la Santé trouve «malheureux» de n'avoir pu parler aux Augustines du déménagement des services hospitaliers de L'Hôtel-Dieu avant son entrevue au Soleil, lundi.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Très désolé» de la commotion causée par la nouvelle sur L'Hôtel-Dieu de Québec, le ministre Gaétan Barrette veut rencontrer la soeur supérieure des Augustines pour discuter du dossier.

Le ministre de la Santé trouve «malheureux» de n'avoir pu parler aux Augustines du déménagement des services hospitaliers de L'Hôtel-Dieu avant son entrevue au Soleil, lundi. La soeur supérieure Berthe Lemay a dit avoir «eu le souffle coupé» lorsqu'elle a pris connaissance des intentions du ministre. Les Augustines ont fondé l'hôpital en 1639.

«Je vais aller la voir par courtoisie», a indiqué le ministre Barrette, mercredi. «Je la comprends d'être un peu surprise. On va aller jaser. [...] Je suis sûr qu'elle aura des opinions à m'exprimer et je vais les entendre et les prendre en considération.»

Le ministre Barrette insiste sur l'étape à laquelle se trouve le dossier. Même s'il estime être en mesure de construire un nouveau centre hospitalier à l'Enfant-Jésus pour 2,6 milliards $, il n'est pas impossible que les évaluations de coûts le contredisent, dit-il. «Je n'ai pas de raison de le croire, mais si j'avais la surprise que ça coûterait 3,5 milliards $, la région de Québec va avoir la surprise qu'on va changer de décision, a-t-il indiqué. [...] Ce n'est pas définitif. Ça se peut qu'on reste à L'Hôtel-Dieu» si le déménagement s'avère trop coûteux.

«Sincèrement désolé»

Ce contexte explique, selon le ministre, pourquoi il n'a pas pris contact avec les Augustines avant. «Moi, je ne m'attendais pas à un article qui sorte sur la vocation, a affirmé le ministre. Je comprends que vu du journaliste, c'est un gros changement de décision. [...] Je n'ai pas été mal cité. C'est juste le contexte. Si on n'avait pas parlé de ça, ça m'aurait laissé le temps d'aller voir soeur Berthe. Je suis sincèrement désolé de l'affaire. C'est une actrice importante.»

Il demeure que l'état d'avancement de la pratique médicale oblige ce type d'établissement à se soumettre à une mise à niveau. «C'est ce qui arrive avec les bâtiments historiques, indiqueM. Barrette. L'Hôtel-Dieu de Montréal, il va y arriver exactement la même chose. Il n'y aura plusde services médicaux, sauf peut-être une clinique. [...] L'enjeu n'est pasun enjeu d'histoire, mais de qualité de services.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer