Assurance médicaments: économies potentielles de 800 millions $, selon Barrette

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, le Dr Gaétan Barrette, estime que des économies «substantielles» sont possibles dans le coût d'achat des médicaments couverts par l'assurance médicaments publique.

«Dans les achats, des gens bien informés me disent qu'on peut aller chercher entre 600 et 800 millions $ par année par rapport au régime actuel qui nous coûte plus de 3 milliards $», a-t-il affirmé, au cours d'un entretien téléphonique avec Le Soleil.

Le ministre avait accepté de répondre à nos questions à la suite de la publication d'un article sur une étude qui concluait en des économies potentielles de 3,3 milliards $ par année, principalement par l'achat regroupé des médicaments pour l'assurance médicaments publique et les régimes d'assurances privés.

«Je pense qu'on n'a pas négocié suffisamment serré. Je vais voir. Je vais faire mon évaluation, mais je pense qu'il y a des économies substantielles à aller chercher et je vais essayer d'aller les chercher. Je vais faire quelque chose dans l'année 2015», a-t-il ajouté.

Dans le but de réduire la facture de médicaments, le Québec s'est joint avec les autres provinces à l'Alliance canadienne pour les achats regroupés de médicaments.

Par ailleurs, le ministre Barrette estime que la mise en place d'un seul régime d'assurance médicaments public au Québec entraînera une hausse des coûts du régime compte tenu de l'ajout de centaines de milliers d'employés couverts actuellement par des régimes privés d'assurances collectives.

«Ce serait une dépense supplémentaire pour le gouvernement. On parle de milliards de dollars. On n'a pas les moyens de faire ça», a-t-il dit. À son avis, les économies par l'achat regroupé des médicaments ne seraient pas suffisantes pour éponger la hausse des coûts en lien avec l'ajout de nombreux nouveaux assurés actuellement couverts par un régime privé.

Le ministre a pris pour hypothèse que les employés et les employeurs du privé n'auraient plus à payer de primes avec un régime public et bénéficieraient ainsi d'économies appréciables. À l'inverse, le coût pour le gouvernement serait encore plus élevé s'il n'y avait plus de franchise (généralement 20% du coût des médicaments dans un régime privé) payée par l'assuré.

Et si les primes payées par les employés couverts par un régime privé et celles des employeurs étaient transférées dans le régime public? «On peut prendre cette direction. C'est vrai, mais c'est une mécanique d'impôts», a répondu le ministre de la Santé.

Propos surprenants

Par ailleurs, le ministre Barrette s'est dit surpris des propos récents de son collègue ontarien de la Santé, Eric Hoskins, qui est favorable à la mise en place d'un régime d'assurance médicaments public au Canada à l'image du régime d'assurance maladie. Ces propos sont contenus dans une lettre publiée dans le Toronto Star en décembre.

De plus, le ministre libéral ontarien de la Santé a indiqué qu'il avait été mandaté par la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, pour diriger les discussions avec les représentants des autres provinces sur un programme national d'assurance médicaments.

Le ministre Barrette n'a pas apprécié ne pas avoir été consulté par la ministre fédérale. «J'ai appris dans la lettre que l'Ontario avait été mandaté par la ministre Ambrose d'assurer le leadership de ce dossier. Il n'y a pas eu de discussions formelles canadiennes à ce sujet et il n'y a pas eu de demande de consultation auprès du Québec», a-t-il certifié.

«Je veux bien qu'on ait un programme d'assurance médicaments comme l'assurance maladie. On est pour la vertu. C'est parfait, mais que le fédéral le finance. Et on est dans un domaine de juridiction provinciale», a-t-il répondu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer