La grippe s'acharne sur les CHSLD de la région de Québec

Il semble que le vaccin contre la grippe... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Il semble que le vaccin contre la grippe de cette année sera moins efficace en raison d'une mutation du virus le plus virulent.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les personnes âgées dans les CHSLD de la région de Québec ont été particulièrement éprouvées par la grippe au cours des dernières semaines.

Selon les données les plus récentes du ministère de la Santé, plus de la moitié des 47 éclosions de grippe survenues dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée au Québec l'ont été dans la région de la Capitale-Nationale. On explique ce phénomène par la présence précoce du virus dans la région.

De plus, le Ministère indique que l'indice d'activité grippale «poursuit toujours sa tendance à la hausse alors que le virus, déjà très présent dans l'est, circule maintenant de façon plus soutenue dans l'ouest de la province». On prévoit toujours que le pic de la saison de la grippe sera atteint durant le temps des Fêtes.

Par ailleurs, on a noté une augmentation des hospitalisations pour une pneumonie en lien avec la grippe. Au cours de la dernière semaine, ce type d'hospitalisation représentait 5,3 % de toutes les admissions dans les hôpitaux comparativement à 4 % pour la même période au cours des années précédentes.

En début de semaine, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a indiqué qu'un des virus qui circulent est plus virulent. Il cause des infections plus sévères.

«Pour certains groupes, notamment les bébés en bas de deux ans, les femmes enceintes, les gens qui ont des maladies chroniques, les personnes âgées de 65 ans et plus, ça peut amener des complications. La grippe peut se transformer en bronchite, en pneumonie, faire décompenser un diabétique ou un malade cardiaque ou pulmonaire qui est stable», a-t-il expliqué.

Vaccin moins efficace?

Il semble que le vaccin contre la grippe de cette année sera moins efficace en raison d'une mutation du virus le plus virulent. Le taux d'efficacité du vaccin pourrait baisser à 20 ou 30 % au lieu de 70 à 80 %. On aura une meilleure idée de l'efficacité du vaccin avec les résultats de laboratoires en janvier.

Malgré cela, la Santé publique recommande fortement aux personnes à risque de se faire vacciner. On souligne que la vaccination permettra à tout le moins de diminuer l'intensité des complications de santé causées par la maladie.

«Malgré la mutation, la vaccination représente la meilleure protection. Les anticorps créés par la souche contenue dans le vaccin permettent souvent de se protéger contre des souches différentes, mais semblables, du virus de la grippe. Ainsi, même si les virus se modifient après la mise au point du vaccin saisonnier, celui-ci peut offrir une certaine immunité croisée contre les souches semblables», a expliqué le ministère de la Santé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer