Réforme Barrette: la transition coûterait 500 millions $, selon le PQ

La porte-parole de l'opposition officielle en santé, Diane... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La porte-parole de l'opposition officielle en santé, Diane Lamarre

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti québécois évalue à 500 millions $ les coûts de transition qu'entraînera la vague de fusions dans la santé que propose le ministre Gaétan Barrette.

«On nous fait miroiter des économies de 220 millions $. On pense qu'on va plutôt avoir des dépenses pour 500 millions $ avec une paralysie du système qui va être très significative», a commenté, lundi, la porte-parole de l'opposition officielle en santé, Diane Lamarre, à la suite du dépôt par le ministre de nombreux amendements au projet de loi 10 sur la réforme en santé.

«Sur le plan de transition demandé par la Protectrice du citoyen, il n'y a rien. Refaire une fusion comme celle-là, c'est majeur en termes de coûts. Les médecins vont avoir à refaire les protocoles de soins, les mesures quand on est admis à l'urgence. Les unités syndicales vont devoir être réorganisées», a-t-elle soutenu lors d'un point de presse.

La députée de Taillon a rappelé que la réforme proposée visait à économiser sur les frais des agences régionales de la santé. Elle estime que le ministre doit démontrer qu'il y aura des réelles économies.

À son avis, les amendements proposés sont davantage d'ordre cosmétique et donnent toujours trop de pouvoirs au ministre Barrette. «Les amendements sont beaucoup plus d'ordre géographique. Il fait des recoupages [de territoire]», a commenté Mme Lamarre.

De plus, elle considère que les amendements ne sont pas suffisants pour éviter la centralisation des décisions au ministère de la Santé avec le risque de délai d'attente. «Il y a un vrai goulot d'étranglement. Les décisions simples vont devoir remonter au ministre», a-t-elle déploré.

Pour sa part, le ministre de la Santé a affirmé, lundi, que les amendements proposés visent à répondre «à la totalité des critiques et commentaires qui ont été exprimés, souvent de façon fondée, lors de la commission parlementaire».

«Les gens ne croyaient pas que ça allait arriver mais le but des commissions parlementaires, pour moi, et ce sera le cas pour les autres projets de loi, c'est de parfaire le projet de loi. Nul n'est parfait, et je ne prétends pas l'être non plus», a-t-il dit.

Il a indiqué que ses pouvoirs de nomination sur les conseils d'administration des futurs centres régionaux sont transitoires et d'une durée de trois ans afin de faciliter la mise en place de la nouvelle structure. De plus, il augmente le nombre de centres régionaux. Il confirme l'autonomie du CHU de Québec et de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Le ministre a également dit espérer que le projet de loi avec ses amendements soit adopté avant les Fêtes sans toutefois évoquer le recours au bâillon, une procédure parlementaire qui limiterait les interventions des députés de l'opposition. À cet égard, le député caquiste, Éric Caire, ne voit pas comment le projet de loi pourrait être adopté en si peu de temps étant donné le nombre d'articles et d'amendements au projet de loi à moins de siéger 24 heures sur 24 jusqu'au 24 décembre. Le député entend étudier plus à fond les amendements proposés avant de se prononcer.

Pour sa part, la députée de Québec solidaire, Françoise David, estime que le ministre crée toujours, avec ses amendements, des monstres administratifs dans 90 % des régions du Québec. «Ça n'a aucun bon sens», a-t-elle dit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer