Fin de la gratuité de l'ambulance pour les aînés: révoltant, selon la FMSQ

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes, la Dre Diane Francoeur

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), la Dre Diane Francoeur, a vivement dénoncé l'intention du gouvernement Couillard d'annuler la gratuité du transport ambulancier aux personnes de 65 ans et plus.

«Alors que l'État est incapable de juguler le «désastre informatique du Dossier Santé Québec», dixit le ministre Barrette, qui nous coûte collectivement déjà plus d'un milliard de dollars sans l'ombre d'un résultat, les Québécois devraient se révolter de cette nouvelle idée du jour visant des personnes plus âgées», a soutenu la Dre Francoeur dans une lettre.

Elle a repris le slogan électoral des libéraux sur les «vraies affaires» en demandant si c'était les «vraies affaires» que de fouiller dans les poches des personnes âgées pour renflouer le gouvernement. «Ces personnes sont pourtant si précieuses quand vient la campagne électorale», a-t-elle ironisé.

La présidente de la FMSQ a tourné en dérision l'argument voulant que les personnes de 65 ans et plus qui reçoivent le supplément de revenu garanti conserveront la gratuité du transport ambulancier. «Est-ce à dire qu'une personne âgée est considérée comme étant riche lorsqu'elle n'en reçoit pas? L'argument est fallacieux et constitue une insulte à l'intelligence», a-t-elle pesté.

«Tous les professionnels de la santé qui travaillent dans les urgences vous le diront : les personnes âgées qui font un "tour" en ambulance les amenant à se retrouver les fesses à l'air dans un couloir n'ont souvent pas d'autre choix; les CLSC ne suffisant pas à la demande, leurs enfants ne sont pas disponibles ou elles habitent en résidence, il n'y a pas de couverture d'urgences», a poursuivi la Dre Francoeur.

Sabrer le gaspillage

Pour faire des économies, elle a invité le gouvernement à agir sur le gaspillage et à démanteler la commission Robillard qui a proposé d'imposer des tarifs aux personnes âgées pour le transport ambulancier.

Elle a rappelé que du temps où le Dr Barette était président de la FMSQ, l'organisme avait proposé deux mesures pour générer des revenus de centaines de millions de dollars dans les coffres de l'État. Le Dr Barrette avait suggéré l'imposition d'une taxe de 15 % sur les boissons gazeuses, les croustilles et les friandises qui sont considérés comme des produits dommageables pour la santé et une taxe de 20 cents sur l'eau embouteillée de format de 500 ml. Ces bouteilles sont associées à «un produit de luxe qui génère des tonnes de déchets plastiques dommageables pour l'environnement».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer