Les malades chroniques peinent à se faire vacciner contre la grippe

Les adultes atteints de maladies chroniques, pourtant exposés à des... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les adultes atteints de maladies chroniques, pourtant exposés à des complications de santé en cas d'infection à un virus ou une bactérie, représentent le groupe de patients à risque qui s'immunisent le moins contre la grippe saisonnière.

La campagne de vaccination annuelle contre l'influenza s'est amorcée samedi matin à Québec, comme partout en province. Les quatre centres de santé et services sociaux (CSSS) de la région uniront leurs forces ces trois prochains mois et espèrent écouler les 200 000 doses commandées pour la Capitale-Nationale.

Si la majorité des tranches de population ciblées par le programme provincial de protection répond à l'appel des autorités sanitaires, les adultes de moins de 60 ans atteints de maladies chroniques sont les moins enclins à recevoir le vaccin, observe la Direction régionale de santé publique (DRSP) de la Capitale-Nationale.

«Chez ce groupe, ce sont environ 35 % des patients [qui se font vacciner]», a affirmé le Dr François Desbiens, directeur général de la DRSP de la Capitale-Nationale. En comparaison, les taux atteignent plus de 60 % dans d'autres groupes à risque, comme chez les 60 ans et plus ou les enfants en bas âge.

Conditions précaires

Les autorités de santé publique insistent pour dire que le virus de la grippe n'est pas à prendre à la légère, surtout pour les personnes atteintes d'asthme, de diabète, de maladies affectant le système immunitaire (comme le VIH) ou d'un cancer. «La grippe, ce n'est pas une maladie bénigne», a prévenu le Dr Desbiens. «Ça peut donner des complications graves [...] chez les gens qui ont déjà des conditions médicales précaires », a renchéri la Dre Marie-Claude Messely, médecin-conseil en maladies infectieuses à la Direction régionale de santé publique.

Outre les malades chroniques, les individus ciblés - pour qui le vaccin est sans frais - sont les bébés de 6 à 23 mois, les femmes enceintes (deuxième et troisième trimestre de grossesse), les personnes de 60 ans ou plus et les patients séjournant dans des centres de soins de longue durée (CHSLD). L'entourage de ces personnes ainsi que le personnel de la santé sont aussi invités à visiter un centre de vaccination.

L'opération de vaccination allait bon train déjà samedi matin, du moins à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec, où la DRSP a convoqué la presse. En à peine une heure, 300 doses avaient été injectées. La campagne a aussi démarré à l'hôpital Chauveau et au CLSC Orléans. Les CSSS espéraient vacciner 3000 personnes en cette première fin de semaine de campagne. L'an dernier, 152 000 vaccins avaient trouvé preneur dans la grande région de Québec, Portneuf et Charlevoix.

L'horaire des périodes de vaccination selon les régions est disponible sur le site Web du Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Cliquez ici pour consulter l'horaire selon votre région.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer