Assurance médicaments: hausse des coûts envisagée pour les aînés

On estime que la proportion des coûts de... (Photothèque La Presse)

Agrandir

On estime que la proportion des coûts de l'assurance médicaments assumée par les aînés devrait passer de 55 à 77 %, soit le même niveau que celle des 18-64 ans.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les personnes âgées de 65 ans et plus devraient payer davantage pour l'assurance médicaments publique, à l'exception de celles qui reçoivent le Supplément de revenu garanti.

Il s'agit d'une des mesures proposées par l'Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) dans un mémoire présenté à la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise.

L'organisme recommande d'aller chercher dans les poches des personnes âgées une somme supplémentaire de 268 millions $ par année par souci d'équité par rapport aux générations plus jeunes. Ainsi, on estime que la proportion des coûts de l'assurance médicaments assumée par les aînés devrait passer de 55 à 77 %, soit le même niveau que celle des 18-64 ans.

«Nous n'avons pas précisé les modalités d'application du changement proposé», a indiqué, mercredi, un porte-parole de l'Association. Actuellement, les 18-64 ans et les 65 ans et plus ont les mêmes montants mensuel et annuel maximaux à payer, soit 83,83 $ par mois et 1006 $ par année.

D'autre part, l'AQESSS recommande de hausser de 25 % les tarifs pour l'hébergement dans les CHSLD. Cette mesure générerait des revenus supplémentaires de 159 millions $.

«En ce moment, il est financièrement beaucoup plus avantageux pour un usager de recevoir des soins et des services dans un CHSLD plutôt qu'à la maison. Par exemple, une personne qui nécessite une surveillance permanente devra défrayer en moyenne entre 2000 $ et 5000 $ par mois, et cela, uniquement pour recevoir les soins et les services requis à la maison. La contribution mensuelle maximale en CHSLD pour cette même personne serait de 1743 $», indique-t-on dans le mémoire.

Autres mesures

En outre, l'Association propose d'indexer les tarifs aux usagers du transport ambulancier, ce qui permettrait de générer des revenus de 12 millions $ par année. On suggère également de mettre fin à la gratuité du transport ambulancier pour les 65 ans et plus qui ne reçoivent pas le Supplément de revenu garanti.

À moyen terme, on propose de revoir l'ensemble des crédits d'impôt en santé. Seulement pour les frais médicaux, les crédits d'impôt privent le gouvernement de revenus de 3,8 milliards $ par année. Par ailleurs, l'AQESSS propose de revoir les avantages fiscaux accordés aux médecins qui peuvent s'incorporer pour payer moins d'impôts.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer