• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Contraceptifs oraux sans prescription: les gynécologues du Québec jugent l'idée trop risquée 

Contraceptifs oraux sans prescription: les gynécologues du Québec jugent l'idée trop risquée

Les obstétriciens et gynécologues québécois insistent sur l'importance...

Agrandir

Les obstétriciens et gynécologues québécois insistent sur l'importance pour les femmes de rencontrer leur médecin pour bénéficier d'une supervision.

Partager

(Québec) Citant l'importance d'une supervision par un professionnel de la santé, l'Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ) n'est pas d'accord avec la position de son homologue des États-Unis, qui a recommandé en décembre que les contraceptifs oraux soient rendus disponibles sans prescription.

L'American College of Obstetricians and Gynecologists a fait cette recommandation après avoir évalué les risques et les bénéfices basés sur les données existantes et en soulignant que les femmes devraient elles-mêmes se charger de vérifier s'il n'y avait pas de contre-indications avant de se procurer des contraceptifs oraux.

Pour la Dre Isabelle Girard, présidente désignée de l'AOGQ, il ne serait pas souhaitable d'aller aussi loin au Québec, où des mesures ont déjà été prises afin de faciliter l'accès aux contraceptifs oraux. «Chez nous, l'infirmière peut déjà initier la contraception à l'école ou en CLSC, mais la patiente doit ensuite être vue par un médecin dans les trois mois», indique-t-elle en entrevue au Soleil.

Effets néfastes

La Dre Girard avoue avoir des réserves concernant les contraceptifs oraux sans prescription, notamment en raison de certains effets néfastes sur la santé pour certaines catégories d'utilisatrices, mais concède que ces risques sont minimes et que les contraceptifs oraux peuvent aussi avoir des effets bénéfiques.

«Avant l'âge de 20 ans, les risques sont vraiment très peu élevés et on sait que la pilule fait diminuer les risques de cancer des ovaires, de l'utérus et du côlon. On sait aussi que les facteurs de risque pour la santé d'une grossesse non désirée sont plus élevés. Par contre, si la pilule était disponible sans prescription, elle le serait pour tout le monde et on sait aussi qu'il y a des risques de thrombophlébites plus grands, notamment pour les fumeuses, les femmes de plus de 35 ans et celles souffrant d'hypertension», poursuit-elle.

Dépistage

«Les facteurs de risque sont minimes, mais il faut quand même un professionnel de la santé pour les éliminer. Je crois qu'il devrait toujours y avoir un professionnel de la santé pour faire le dépistage», avance-t-elle, signalant d'autres effets positifs liés au fait que les femmes doivent rencontrer un médecin.

«On dépiste beaucoup de cancers du col de l'utérus lorsque les femmes retournent chez le médecin pour un examen parce qu'elles ont besoin d'un renouvellement de leur prescription. Si ce n'était pas de ça, on verrait peut-être une recrudescence de ce type de cancer car les femmes seraient peut-être moins portées à voir leur médecin régulièrement», poursuit-elle.

Augmenter l'accessibilité

La présidente désignée de l'AOGQ signale cependant qu'elle est favorable à une augmentation de l'accessibilité aux contraceptifs oraux. «Il ne serait peut-être pas mauvais d'augmenter le nombre de professionnels de la santé, notamment les pharmaciens, qui peuvent en prescrire avec une formation préalable et moyennant un suivi médical.»

Présentement, les contraceptifs oraux nécessitent une prescription dans la plupart des pays industrialisés, notamment le Canada, les États-Unis, l'Australie, le Japon et la plupart des pays d'Europe. Ils sont toutefois disponibles sans prescription, de façon formelle ou informelle, dans près de 70 % des pays du monde.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer