Dégénérescence maculaire: plus de 10 000 patients seront dédommagés

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est la principale cause de déficience visuelle chez les personnes de 50 ans et plus en Occident.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) La Régie de l'assurance-maladie remboursera les frais d'injection de médicaments aux yeux aux personnes affligées de dégénérescence maculaire à la suite d'une entente hors-cour avec le requérant d'un recours collectif, André Lavoie.

Plus de 10 000 personnes - pour la plupart très âgées - pourront bénéficier de cette entente qui couvre les frais entre mai 2008 et mai 2011. Il pourrait en coûter plus de 6 millions $ à la Régie qui remboursera 115$ pour chaque injection, soit un peu plus que la moitié des frais chargés dans certaines cliniques. On estime que 55 000 injections ont été effectuées durant les trois années. Une résidente de Ste-Foy, Thérèse Perreault, âgée de 83 ans, s'est réjouie de l'entente hors-cours bien qu'elle ne récupérera pas tous les montants dépensés pour des injections qui lui ont permis d'éviter de perdre la vue.

«Ça m'a tellement coûter cher. Je serai très heureuse d'avoir un petit supplément. Ça m'a coûté presque 7 000$ pour des injections pendant quatre ans. Ça me coûtait 300$ par mois. Il a fallu que je ménage pas mal pour avoir ça. J'ai dû emprunter pour les payer», a-t-elle commenté, jeudi, au cours d'un entretien téléphonique.

«C'était odieux que le gouvernement ne payait pas pour les injections. Sans cela, on perdait la vue. Pourtant on paie tout pour traiter le sida. Moi, pas voir clair, je préférais mourir. La vue c'est la vie», a-t-elle ajouté.

Seulement en 2014

S'il est heureux du compromis survenu avec la Régie de l'assurance maladie, André Lavoie se désole de voir que les remboursements ne seront effectués qu'en avril 2014. Compte tenu du grand âge de plusieurs personnes qui ont dû assumer les frais d'infection, un certain nombre d'entre elles pourraient ne pas être là l'an prochain pour toucher le montant qui leur est dû. Plusieurs patients décédés n'auront aussi pas droit au remboursement.

«Le choix que j'ai dû faire comme requérant était attendre des années sans avoir la certitude qu'on allait gagner en cour ou accepter un règlement hors-cour qui n'est pas à 100% mais qui va permettre de dédommager des personnes de leur vivant», a expliqué M. Lavoie.

L'entente met fin également aux procédures contre le ministère de la Santé et une trentaine de cliniques privées d'ophtalmologie pour récupérer les sommes dépensées par les patients pour des injections.

Il y a deux ans, M. Lavoie, après une longue bataille, avait obtenu du ministre de la Santé que les frais d'injection de médicaments pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge soient couverts par l'assurance-maladie à l'avenir.

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer