La grippe actuelle pourrait frapper plus fort que la H1N1

Des dizaines de civières occupées étaient installées dans... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Des dizaines de civières occupées étaient installées dans les corridors des urgences de l'Hôpital Saint-François d'Assise, faute de place dans les chambres aux étages.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Le virus de la grippe qui circule le plus au Québec depuis plusieurs semaines, le H3N2, ou de son petit nom le «Victoria 2011», pourrait frapper encore plus fort que son cousin le H1N1 en 2009.

C'est du moins l'avis de l'infectiologue du Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) Guy Boivin, qui confirme déjà que la saison grippale actuelle est la plus importante depuis trois ans. «Il est possible qu'il y ait encore plus de cas et de décès qu'en 2009», ajoute-t-il, précisant néanmoins qu'il est très tôt pour tirer des conclusions.

C'est que la grippe H3N2 est très virulente et elle s'attaque beaucoup plus aux personnes âgées que la A (H1N1), qui touchait davantage les enfants et les adolescents. «Les aînés sont ceux qui risquent le plus d'avoir des complications», explique le médecin, qui souligne que c'est notamment pour cette raison que les urgences débordent. Un nombre très élevé de cas de bronchites, de pneumonies et de sinusites a déjà été recensé.

Apparition très tôt

En plus d'être très contagieuse, la H3N2 a fait son apparition «anormalement» tôt dans les hôpitaux, soit à la fin du mois de novembre. «La circulation de la souche s'est amplifiée pendant les Fêtes», ajoute le Dr Boivin.

À la fin du mois de décembre, il y avait 588 cas de H3N2 confirmés à Montréal et 107 à Québec, ce qui représente 90 % du total des cas de grippe. «Ce n'est que la pointe de l'iceberg [...] il faut multiplier de 10 à 20 fois ces chiffres» en raison du nombre de citoyens qui ont contracté le virus, mais qui ne se sont pas déplacés dans un centre hospitalier, précise le spécialiste, qui parle volontiers «d'épidémie».

D'autres souches circulent en moindre quantité, comme la fameuse H1N1 ou «California 2009» ainsi que l'influenza B, surnommée «Wisconsin 2010». Avec la H3N2, elles sont incluses dans le vaccin offert cette année.

Le Dr Guy Boivin recommande à ceux qui ont des symptômes grippaux de ne pas se précipiter l'urgence - à moins que ceux-ci soient aigus -, mais plutôt de rester à la maison et de prendre des comprimés d'acétaminophène. Toutefois, les personnes plus à risques, comme les personnes âgées, les femmes enceintes, les bébés et ceux souffrant déjà de maladies, doivent consulter un médecin.

Les urgences restent débordées

La situation dans les urgences des hôpitaux de Québec demeurait difficile vendredi avec des taux d'occupation dépassant largement leur capacité d'accueil. La moyenne de séjour des patients en salle d'attente dans les cinq hôpitaux du CHU de Québec était vendredi d'environ 1 à 5 heures, alors que celle sur civière était de 15 à 24 heures, selon le directeur des communications, Richard Fournier.

À l'Enfant-Jésus, plus d'une vingtaine de personnes ont séjourné en civière plus de 48 heures, alors qu'à certains moments de la journée, une quarantaine de patients attendaient toujours d'être hospitalisés.

M. Fournier explique que cette situation est notamment attribuable à un grand nombre de lits occupés par des personnes n'ayant pas d'autres endroits où séjourner.

Selon le porte-parole, le virus de la grippe est responsable de cet important achalandage, qui complique la tâche aux autorités médicales qui doivent isoler les patients affichant des symptômes. Jeudi, le CHU a recensé environ 700 visites dans les urgences de ses établissements. Environ 7 % des patients étaient atteints du virus de la grippe.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer