Sang en quarantaine: retour à la normale dans les hôpitaux de Québec

Jeudi, Héma-Québec a mis en quarantaine près de... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Jeudi, Héma-Québec a mis en quarantaine près de la moitié de ses réserves de sang après avoir découvert des poches défectueuses dans ses stocks.

La Presse Canadienne

Partager

(Québec) Tout était de retour à la normale vendredi dans les hôpitaux de Québec après les problèmes causés jeudi par la mise en quarantaine de près de la moitié de la réserve de sang d'Héma-Québec en raison de la découverte de sacs de sang défectueux dans les stocks de l'organisme.

La porte-parole du Centre hospitalier universitaire de Québec, Pascale Saint-Pierre, expliquait vendredi que 12 des 19 chirurgies qui avaient dû être reportées jeudi avaient déjà été effectuées et qu'aucune autre chirurgie n'avait été reportée hier.

«Il n'y a que trois ou quatre chirurgies à L'Hôtel-Dieu et le même nombre à Saint-François-d'Assise que nous n'avons pas pu faire aujourd'hui [hier] pour des raisons de disponibilité des patients ou de l'équipe. Même si une bonne partie des réserves est en quarantaine, nous pouvons quand même commander des produits sanguins à Héma-Québec, ce qui fait que c'est presque le retour à la normale», souligne-t-elle.

Même son de cloche à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, autrefois l'Hôpital Laval, qui a reçu en fin de journée jeudi toutes les réserves de sang dont il aura besoin pour les prochains jours.

«Nous avons assez de sang pour aujourd'hui, la fin de semaine et même le début de la semaine, car Héma-Québec peut nous fournir. D'ici mercredi, on aura fait les 19 chirurgies qu'on avait dû reporter jeudi», indique le porte-parole Joël Clément.

Chez Héma-Québec, le responsable des communications Laurent-Paul Ménard a pour sa part signalé que l'organisme était en mesure de fournir aux hôpitaux les produits sanguins dont ils avaient besoin et que le sort des sacs de sang mis en quarantaine devrait être connu en début de semaine.

«Les tests seront complétés lundi en fin de journée. On doit laisser passer le temps pour voir si des bactéries se développent. S'il n'y a pas de contamination, ils pourront être remis en circulation, sinon ils pourraient être détruits par mesure de sécurité», conclut-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer