Le salon de bronzage aussi nocif que l'amiante, selon Yves Bolduc

Le Soleil n'a pu obtenir d'entrevue avec le... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Soleil n'a pu obtenir d'entrevue avec le ministre Yves Bolduc mais son attachée de presse, Natacha Joncas Boudreau, a tenu à signaler un lien commun entre amiante, tabac et salons de bronzage : aucun n'est «illégal ou banni d'utilisation au Québec ou au Canada. C'est dans l'utilisation que [le gouvernement] met des règles pour l'encadrer.»

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Les rayons ultraviolets (UV) utilisés dans les salons de bronzage comptent parmi les plus virulents agents cancérigènes pour l'humain, au même titre que le tabac et... l'amiante, affirme le ministre de la Santé, Yves Bolduc, dans une missive adressée à un autre membre du cabinet de Jean Charest.

Quatre mois avant que son gouvernement ne prête 58 millions $ pour relancer la mine d'amiante Jeffrey, le Dr Bolduc a commenté par écrit une pétition parrainée par la Société canadienne du cancer. Celle-ci réclamait d'interdire l'accès aux salons de bronzage aux moins de 18 ans et de restreindre cette pratique chez les jeunes, ce qui a été accordé dans une loi adoptée, en juin.

Le 1er mars, le député-ministre de Jean-Talon a expédié la note, dont Le Soleil a obtenu copie, au leader parlementaire des libéraux à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Fournier. M. Bolduc y fait savoir que les appareils pour bronzer génèrent des rayons UV aussi dangereux que l'est le minerai qui sera extrait à Asbestos et exporté vers des pays à l'économie émergente, comme l'Inde.

Le titulaire du portefeuille de la Santé soutient que «sur le plan médical et scientifique, le bien-fondé de cette démarche [baliser l'accès à l'industrie du bronzage] apparaît incontestable».

Il cite une série de groupements prestigieux, dont l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Toutes, enchaîne-t-il, «dénoncent le bronzage artificiel, en raison des dangers de cancer de la peau, associés à l'exposition intense aux rayons ultraviolets (UVA et UVB)».

M. Bolduc a tenu à mettre son leader parlementaire au fait des études de pointe dans le domaine. «En juillet 2009, le Centre international de recherche sur le cancer a classé les appareils de bronzage à émissions UV dans la catégorie des risques de cancer les plus élevés pour l'humain, au même titre que la cigarette ou l'amiante.»

Il n'a pas été possible d'obtenir une entrevue avec le Dr Bolduc. Le Soleil voulait savoir comment il concilie la mise en garde contre des radiations aussi nocives que le chrysotile avec la solidarité qu'il a affichée lorsque le Conseil des ministres a accordé, en juin, les millions de dollars nécessaires à la relance de l'exploitation du minerai.

Utilisation à encadrer

Son attachée de presse, Natacha Joncas Boudreau, a cependant tenu à signaler un lien commun entre amiante, tabac et salons de bronzage : aucun n'est «illégal ou banni d'utilisation au Québec ou au Canada. C'est dans l'utilisation que [le gouvernement] met des règles pour l'encadrer.»

Comme le prétend l'industrie de l'amiante, le gouvernement a toujours défendu qu'une utilisation sécuritaire du minerai est possible, ce que contestent des études scientifiques. Récemment, Le Devoir a cité une comparaison établie par le cabinet de M. Bolduc entre l'amiante et l'eau de Javel. «C'est dangereux, l'eau de Javel, mais on l'utilise de manière sécuritaire.»

Selon Mme Joncas Boudreau, le ministre est à l'aise aussi bien avec le feu vert pour reprendre l'extraction de l'amiante chrysotile qu'avec son exportation. Elle a fait valoir que «les règles [d'utilisation du minerai] sont maintenant très strictes.

«Les cas d'amiantose d'aujourd'hui datent d'une exposition d'il y a 30 ou 40 ans. [Désormais] l'utilisation sécuritaire de l'amiante est possible.» En avançant son prêt, Québec a insisté pour dire que les acheteurs étrangers seront assujettis à un protocole pour l'employer.

Surpise chez les médecins spécialistes

Le président de l'Association des médecins spécialistes en santé communautaire n'a pu réprimer un rire lorsqu'il a pris connaissance de la missive du ministre. «Ah oui?» a lancé Yv Bonnier Viger, en entendant le parallèle tracé entre amiante, tabac et rayons UV.

«Je ne sais quoi vous dire, a-t-il laissé entendre. Le ministre a une position intenable du point de vue professionnel et scientifique. On voit les contradictions. C'est le même gouvernement qui poursuit les compagnies de tabac. On sait bien que les compagnies d'amiante utilisent les mêmes stratagèmes que l'industrie du tabac pour vendre leurs produits.»

M. Bonnier Viger a signalé que le Collège des médecins a été interpelé sur les positions que M. Bolduc peut être amené à défendre. Dans le dernier numéro de L'actualité médicale, le président du Collège, le Dr Charles Bernard, établit que l'organisme n'a pas juridiction sur M. Bolduc lorsqu'il porte son «chapeau de ministre. Même si un ministre de la Santé qui est aussi médecin va contre un avis médical quasi unanime au niveau mondial, il ne sera pas rabroué par son ordre professionnel, doit-on en conclure.»

«Quand le ministre de la Santé donne son appui politique à la relance, je ne peux pas lui dire qu'il va contre le Code de déontologie», et ce, même si le politicien «va à l'encontre de son ancien directeur de Santé publique, celui de l'Institut national de santé publique et de plusieurs études canadiennes et internationales».

Charles Bernard indique cependant que le dossier de l'amiante ne fait pas l'unanimité. «Des médecins ont plaidé en sa faveur [pour relancer l'exploitation du minerai] et d'autres s'y sont opposés. [...] La seule chose que [le Collège] rappelle et [qu'il] confirme, c'est que l'amiante forme une substance dangereuse pour la santé quand ce n'est pas utilisé ou encadré adéquatement», substance qu'il ne qualifie pas de cancérigène dans l'article.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer