Le PLQ choisit sa candidate dans Louis-Hébert

Très connue dans les cercles libéraux à Québec,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Très connue dans les cercles libéraux à Québec, notamment en raison de sa longue collaboration avec Sam Hamad, Ihssane El Ghernati maintient le fort depuis le départ du député en avril.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'attachée politique du bureau de l'ex-député Sam Hamad, Ihssane El Ghernati, a été choisie par le Parti libéral du Québec (PLQ) pour porter les couleurs de la formation lors de l'élection partielle du 2 octobre dans la circonscription de Louis-Hébert, a appris Le Soleil de source libérale. Elle remplace l'ancien président des Manufacturiers et exportateurs du Québec, Éric Tétrault, qui a rendu les armes cette semaine dans la tourmente.

Mme El Ghernati travaille au bureau du PLQ dans Louis-Hébert depuis neuf ans et y était bénévole avant d'être embauchée en 2008. Elle est très connue dans les cercles libéraux à Québec notamment en raison de sa longue collaboration avec M. Hamad dont elle a été le bras droit. Depuis son départ en avril dernier, c'est elle qui maintient le fort.

Âgée de 51 ans et mère de deux enfants, elle était la candidate de choix dans les cercles libéraux de la région et de nombreux politiciens, dont le maire Régis Labeaume et le député fédéral libéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

D'origine marocaine, Ihssane El Ghernati a immigré au Québec à l'âge de 29 ans. Elle s'est installée à Sainte-Foy et y habite depuis. En plus de son engagement politique, elle est très impliquée dans les organisations bénévoles, dont Nez Rouge, l'école Montessori de Saint-Augustin et a oeuvré pour les fêtes du 400anniversaire de la Ville de Québec. Elle a également présidé la section régionale d'une association canadienne de femmes professionnelles marocaines.

Deux femmes pour faire oublier des controverses masculines 

C'est la mise au jour mercredi d'un rapport portant sur des allégations de harcèlement et d'intimidation à l'égard d'employés d'ArcelorMittal qui a précipité le départ d'Éric Tétrault. Ce dernier était directeur des affaires publiques de l'organisation en 2014 lors des événements allégués. Le lendemain, le premier ministre Philippe Couillard a admis que ce dernier «ne pouvait pas continuer, même pas une journée de plus» dans la campagne de Louis-Hébert. Il a promis que la personne qui lui succéderait serait connue rapidement. L'annonce officielle devrait avoir lieu dans les prochains jours. 

Ihssane El Ghernati affrontera la porte-parole du Bureau du coroner, Geneviève Guilbault, dont la candidature sera officialisée par la Coalition avenir Québec dimanche après-midi. Celle-ci succède à l'ex-banquier Normand Sauvageau, également impliqué dans une affaire de harcèlement au travail avant son départ de la Banque Scotia. Pris de remords parce qu'il n'avait pas avisé les instances du parti des circonstances de son départ de l'institution financière, il s'est retiré en fin de journée mercredi. Deux femmes succèdent donc à des collègues masculins à la réputation entachée.

Le candidat du Parti québécois (PQ) est Normand Beauregard tandis que celui de Québec solidaire (QS) est Guillaume Boivin. Option nationale présente Martin Saint-Louis, le Parti conservateur du Québec Sylvie Asselin et le NPD-Québec, Denis Blanchette.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer