Démonstration de force des libéraux dans Louis-Hébert

Le premier ministre Philippe Couillard et le candidat... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard et le candidat à l'élection partielle dans Louis-Hébert, Éric Tétrault, lors d'un récent point de presse dans la circonscription.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti libéral du Québec s'est livré à une démonstration de force mardi soir lors du lancement officiel de son candidat à l'élection partielle dans la circonscription de Louis-Hébert, alors que ministres, députés de la région et militants s'étaient déplacés en grand nombre pour appuyer Éric Tétrault.

«C'est très important que le candidat se sente épaulé et que la population voie que l'équipe est rassemblée autour du candidat», a expliqué le premier ministre Philippe Couillard qui se présentait pour la deuxième fois en moins d'une semaine devant les médias aux côtés de son candidat à la succession de Sam Hamad. 

Sa présence à cette soirée de lancement au local de campagne d'Éric Tétrault dans le complexe Jean Gauvin sur la route portant le même nom à Cap-Rouge n'a d'ailleurs rien d'extraordinaire, a-t-il assuré. «J'ai été là à tous les lancements de campagne», a renchéri M. Couillard, profitant de l'occasion pour réitérer le message que son parti n'avait «aucune arrogance ni certitude envers le résultat de l'élection».

«Les élections partielles c'est toujours un défi pour le gouvernement en place, on ne prend rien pour acquis. On ne croit pas que cette élection est garantie parce qu'on a été au pouvoir pendant plusieurs années ici. Ça va se gagner électeur par électeur», a également fait valoir le premier ministre. 

Le message de la CAQ porte, admet Couillard 

Sans cibler la Coalition avenir Québec (CAQ) comme son principal adversaire, Philippe Couillard a néanmoins admis que le message du parti de François Legault portait dans la région de Québec. «Mais il nous faut répondre à ce message par la vérité, ce n'est pas vrai que ça va mal au Québec. On dirait que M. Legault n'est pas capable d'accepter une bonne nouvelle», a-t-il lancé aux journalistes, répétant ainsi une partie de son discours livré quelques minutes plus tôt devant les partisans d'Éric Tétrault. 

Ce dernier devrait dévoiler d'ici la fin de la semaine certains de ses engagements pour la circonscription et promet d'emblée que le transport se trouvera en tête de liste. L'ancien président des Manufacturiers et exportateurs du Québec dit avoir déjà rencontré au-delà de 1000 résidents dans Louis-Hébert et que cet enjeu est sur toutes les lèvres. 

L'élection partielle se tiendra le 2 octobre prochain. La CAQ présente l'ex-banquier Normand Sauvageau, le Parti québécois Normand Beauregard, Québec solidaire Guillaume Boivin tandis qu'Option nationale mise sur Martin Saint-Louis.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer