Barrette utilise l'exemple de Québec pour attaquer Legault

Gaétan Barrette... (ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Gaétan Barrette

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a utilisé mercredi l'exemple de la capitale pour contredire le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui considère que l'économie du Québec bat de l'aile.

«L'économie va bien à Québec. Il y a probablement une seule personne qui ne s'en est pas rendu compte encore et c'est évidemment François Legault de la CAQ. Lui, il considère que ça va mal à Québec», a lancé le Dr Barrette, jouant du muscle en vue des élections partielles dans la circonscription de Louis-Hébert, le 2 octobre.

En fait, M. Legault a critiqué le bilan libéral en matière d'économie - et de santé - pour l'ensemble de la province et réclamé notamment des baisses d'impôt.

Qu'importe, le libéral ne s'est pas fait prier pour récidiver lors de la période de questions des journalistes. Pour lui, la CAQ, «c'est un parti de bougonneux». «Ils ont passé deux jours en caucus à essayer de trouver quelque chose de négatif. (...) Moi je pense que l'économie à Québec va bien. Je suis content de participer avec le M. le maire à l'essor économique du Vieux-Québec.»

«Nous, on est différents de la CAQ. On est positifs, on est constructifs pis eux autres, ils bougonnent, ils sont négatifs. Les gens doivent savoir ça», a-t-il poursuivi, détournant son temps de parole lors d'une conférence de presse sur un tout autre sujet.  

Son collègue François Blais a pour sa part souhaité une campagne «victorieuse». «Il va falloir travailler fort. On sait que c'est une partielle. C'est pas pareil, il y a toujours un effort supplémentaire qu'on doit faire» en tant que «gouvernement au pouvoir», a fait valoir le ministre responsable de la Capitale-Nationale. Le gain de Chauveau, dans les mêmes conditions en 2015, lui inspire confiance.

M. Blais a vanté le candidat libéral Éric Tétrault. Pour lui, il s'agit d'une «référence dans le milieu économique du Québec qui va venir renchausser le caucus de Québec dans la vision qu'on doit avoir du développement économique dans les prochaines années».

Assis entre les deux ministres, le maire Régis Labeaume est demeuré inhabituellement silencieux sur cette question, réagissant seulement sur invitation. «Je m'en mêlerai pas, mais il ne faudrait pas qu'on dise trop souvent que l'économie de Québec va mal», s'est-il limité à dire, précisant qu'il parlait «en général».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer