Arrivée de migrants haïtiens: des «propos irréfléchis», selon les conservateurs

Le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, aimerait que... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, aimerait que Justin Trudeau s'adresse aux Haïtiens pour les avertir qu'ils n'ont pas de garantie de rester ici en entrant au Canada.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des députés conservateurs de la région estiment que leur collègue libéral Joël Lightbound envoie le mauvais message aux demandeurs d'asile haïtiens lorsqu'il affirme que la capitale peut devenir une terre d'accueil, d'autant plus que ce seront, disent-ils, les autorités municipales qui auront à gérer «la problématique».

Vendredi, M. Lightbound a soutenu que la Ville de Québec pouvait faire sa part dans le dossier des demandeurs d'asile qui ne cessent d'affluer à la frontière canado-américaine de Saint-Bernard-de-Lacolle.

«Je pense qu'à Québec, nous avons de la place. Nous avons un taux de chômage qui est historiquement bas. Nous avons besoin de main-d'oeuvre. Je pense que oui, nous pourrions accueillir des migrants ici», a déclaré le député de Louis-Hébert tout en précisant que ces derniers devaient cependant répondre aux critères de Citoyenneté et Immigration Canada. 

Le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus, juge ces déclarations inacceptables. «Il devrait consulter son patron et le ministre de l'Immigration avant de dire de tels propos irréfléchis», a-t-il dénoncé sur sa page Facebook le jour même. 

Lundi, il ne décolérait pas, qualifiant le gouvernement Trudeau d'«irresponsable» et invitant le premier ministre à dévoiler son plan. «Il laisse sous-entendre que l'on peut accueillir tout le monde. Nous avons des lois à faire respecter. Il y aura beaucoup de déception car la majorité sera refusée», a-t-il soutenu.

Son collègue de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, abondait dans le même sens. «Ce qu'on veut, c'est d'entendre Justin Trudeau avertir les Haïtiens qu'en arrivant au Canada, ça ne veut pas dire qu'ils vont rester. On ne l'a pas entendu encore sur cette potentielle crise qui peut avoir de graves conséquences sur les Canadiens et les Canadiennes si l'on reçoit 40 000 migrants irréguliers», a déploré le député en marge d'une annonce à Limoilou. 

Selon lui, en plus de représenter un drame humain pour les gens qui pensent atteindre «le paradis», l'afflux de «migrants irréguliers va peser très lourd sur les infrastructures canadiennes». «Ça ne sera pas lui [Joël Lightbound] qui va devoir dealer avec la problématique si ça arrive à Québec, ça va être les autorités municipales. Donc moi, je ne m'avancerais pas là-dessus», a-t-il conclu.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer