La situation en Haïti n'a pas un impact sur les migrants, croit un ministre haïtien

Antonio Rodrigue, ministre haïtien des Affaires étrangères, et... (La Presse, François Roy)

Agrandir

Antonio Rodrigue, ministre haïtien des Affaires étrangères, et Stéphanie Auguste, ministre des Haïtiens vivant à l'étranger, ont fait le voyage pour discuter, notamment avec le maire de Montréal, Denis Coderre, de la «situation» des migrants qui affluent à la frontière canadienne.

La Presse, François Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
Montréal

Le ministre haïtien des Affaires étrangères ne croit pas que l'instabilité en Haïti a pu pousser les Haïtiens temporairement établis aux États-Unis à aller vers le Canada au lieu de retourner dans leur pays.

Des gens ont laissé Haïti et cherchent un mieux-être. Ce n'est pas qu'en Haïti on n'offre pas tout ce dont ils ont besoin», a déclaré mardi le ministre Antonio Rodrigue, lors d'une conférence de presse avec sa collègue, la ministre des Haïtiens vivant à l'étranger, Stéphanie Auguste et le maire de Montréal, Denis Coderre.

Les ministres ont fait le voyage pour discuter avec des représentants montréalais, québécois et canadiens de la «situation» - et non de la «crise», ont-ils précisé - des migrants qui affluent à la frontière canadienne.

Plusieurs ont tracé un lien entre cette arrivée massive de migrants d'origine haïtienne et la possible fin du statut de protection temporaire aux États-Unis, que l'administration Trump a récemment prolongé de six mois jusqu'en janvier, mais qui pourrait être aboli par la suite.

M. Rodrigue a rappelé que ces milliers d'Haïtiens avaient fui leur pays en raison du tremblement de terre dévastateur de 2010, et non pas seulement à cause des problèmes qu'il y avait au pays à l'époque.

«Aujourd'hui, ils ont vu au Canada une situation qui leur facilite [la vie]. Mais je suis à peu près certain qu'ils sont là parce qu'ils veulent vraiment arriver jusqu'ici», a-t-il soutenu.

Il a ajouté que le nouveau gouvernement haïtien faisait tout en son pouvoir pour améliorer la situation en Haïti, l'un des pays les plus pauvres de l'Amérique.

«Heureusement, en Haïti, on n'a pas une situation de guerre, il y avait dans le temps des problèmes d'instabilité, qui commencent à se résoudre. La preuve, c'est qu'on a eu des élections qui ont été faites de manière régulière, tout le monde a été satisfait de l'issue de ces élections», a-t-il déclaré.

«Haïti fait son chemin vers la stabilité et le renforcement de la démocratie et des institutions. Ça prend du temps et il y a des gens qui ont des besoins pressants, peut-être qu'ils sont pressés de partir», a-t-il ajouté.

Les élections en Haïti avaient finalement eu lieu en novembre 2016, après des mois de report, le président sortant Michel Martelly ayant quitté le pouvoir depuis 2015. Le dauphin de M. Martelly, Jovenel Moïse, avait finalement remporté l'élection au premier tour, mais ses opposants avaient dénoncé des irrégularités électorales.

Évaluer les besoins

Les ministres haïtiens disent avoir reçu le mandat de la part du président haïtien, Jovenel Moïse, de venir évaluer la situation au Québec et offrir leur soutien aux gouvernements pour faciliter les démarches.

M. Rodrigue a expliqué qu'ils avaient pour objectif de «rassurer» leurs concitoyens éprouvés par la dure traversée et de les aider si nécessaire avec leurs pièces d'identité.

«Il y en a qui, pour une raison ou pour une autre, n'ont pas de pièces d'identité, des passeports et autres choses. Ils en ont besoin. Nous venons évaluer cette situation», a-t-il soutenu.

M. Rodrigue et Mme Auguste rencontreront pendant leur voyage des représentants des gouvernements fédéral et provincial.

La Ville de Montréal a accueilli depuis les dernières semaines des milliers de demandeurs d'asile, en majorité des Haïtiens.

La première vague de migrants avait été dirigée vers le Stade olympique de Montréal, où quelque 700 d'entre eux sont établis temporairement, tandis que l'édifice des Soeurs de la providence, dans le quartier Ahunstic-Cartierville, héberge depuis dimanche des nouveaux arrivants.

Montréal pourrait par ailleurs ouvrir d'autres centres; le maire Denis Coderre a annoncé à la conférence de presse qu'il y avait «deux ou trois endroits» qui pourraient être disponibles «au besoin».

«Il est important de mentionner que les choses fonctionnent bien», a-t-il assuré.

«On parle de 2574 personnes hébergées dans différents centres. On ne doit pas parler de crise, on doit parler de situation. Vous avez eu 500 000 ressortissants syriens qui sont arrivés en Allemagne», a-t-il ajouté, en guise de comparaison.

Weil prévoit un «soulagement» des centres d'hébergement

La ministre de l'Immigration du Québec, Kathleen Weil, soutient que les centres d'hébergement pour les demandeurs d'asile qui affluent à la frontière canado-américaine se désengorgeront sous peu.

En entrevue avec La Presse canadienne, la ministre Weil a expliqué que les autorités fédérales dirigeront dorénavant les demandeurs du statut de réfugié vers la province où ils souhaitent ultimement s'établir.

Selon les estimations du Syndicat des douanes et de l'immigration, entre 450 et 700 migrants, pour la plupart d'origine haïtienne, entrent au pays chaque semaine. Mme Weil ne croit pas qu'ils aient tous le Québec pour destination.

La députée de Notre-Dame-de-Grâce estime que ce triage à la frontière apportera un «soulagement» aux centres d'hébergement temporaire, où «la pression se sent».

Elle estime aussi que l'effet des ressources supplémentaires octroyées tant sur le plan fédéral que provincial se fera sentir sous peu.

La ministre Weil , qui refuse de qualifier la situation de «crise», dit avoir demandé à Ottawa d'accélérer le traitement des dossiers, processus au bout duquel les réfugiés jugés recevables pourront obtenir un emploi.  La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer