Partielle dans Louis-Hébert: peu d'attentes de la CAQ

François Legault sous-entend que la CAQ a dressé... (Le Nouvelliste, Francois Gervais)

Agrandir

François Legault sous-entend que la CAQ a dressé une liste des circonscriptions prenables en prévision du scrutin de 2018 et que Louis-Hébert n'en fait pas partie.

Le Nouvelliste, Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné
Le Soleil

(Bonaventure) François Legault, de passage à Bonaventure mardi, sous-entend que la CAQ a dressé une liste des circonscriptions prenables en prévision du scrutin de 2018. «Ce qu'on vise, c'est d'avoir 70 comtés de la CAQ à l'élection de 2018. Louis-Hébert ne fait pas partie des 70 premiers comtés. Ça ne veut pas dire qu'on essayera pas de gagner», dit-il.

Le chef de la CAQ assure néanmoins que plusieurs candidats et candidates ont exprimé leur intérêt pour se présenter dans Louis-Hébert. «Nous, on attend que l'élection soit déclenchée avant de l'annoncer. Ce sera quelqu'un de Québec, je vous garantis ça», a poursuivi M. Legault.

Il note qu'il ne fera pas la même erreur que dans Chauveau, en juin 2015, où sa candidate Jocelyne Cazin, «parachutée», a mordu la poussière lors d'une autre élection complémentaire. «J'ai eu ma leçon», résume-t-il.

Au sujet du candidat libéral Éric Tétrault, le chef de la CAQ se dit «surpris du choix de quelqu'un qui habite Montréal et ancien conseiller de Jean Charest».

Une organisation à bâtir dans l'est

La Coalition Avenir Québec a connu de faibles résultats électoraux en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord lors du scrutin d'avril 2014. Dans Gaspé, la CAQ a recueilli son meilleur score, à ... 6,19% du vote, comparativement à 4,26% dans Bonaventure et à 3,17% dans l'archipel madelinot.

François Legault invoque la jeunesse de son parti pour expliquer la situation tant en 2014 qu'en 2012. Du bout des lèvres, il concède que son opposition au projet de cimenterie à Port-Daniel en 2014 et aux projets de parcs éoliens depuis cinq ans n'a pas aidé à garnir son capital d'appuis en Gaspésie.

Il estime qu'il y aurait eu moyen d'arriver à de bien meilleurs résultats économiques si les 615 millions$ d'argent public consacrés à Ciment McInnis, «trois millions$ par emploi», avaient été investis autrement. 

«Si on avait donné 615 millions$ aux entrepreneurs gaspésiens, ils auraient pu créer des milliers d'emplois», dit-il.

Il a nuancé sa position sur le secteur éolien, déclarant qu'un gouvernement de la CAQ irait de nouveau en appel d'offres pour installer de nouveaux parcs, non sans avoir pris le soin de préalablement «négocier avec l'Ontario et le nord-est des États-Unis des revenus importants».

M. Legault admet que ses «comités d'action locale» étaient réduits à leur plus simple expression jusqu'à récemment dans l'est du Québec. Toutefois, les sondages favorables à la CAQ changent la donne. «On arrive à avoir des membres mais on commence surtout à avoir des bénévoles (...) Je prédis un comté en Gaspésie en 2018».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer