Paul St-Pierre Plamondon sème la grogne dans Prévost

Paul Saint-Pierre Plamondon (photo) «s'est fait parachuter par... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Paul Saint-Pierre Plamondon (photo) «s'est fait parachuter par le chef du PQ» dans Prévost, estime Karine Gauvin, qui souhaite être la candidate du Parti québécois dans cette circonscription.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'intérêt de Paul St-Pierre Plamondon pour la circonscription de Prévost bouscule deux autres candidates intéressées par l'investiture péquiste qui craignent que les dés soient pipés en sa faveur. Une impression mal fondée, selon le PQ.

Karine Gauvin est membre de l'exécutif de Bertrand, l'une des trois circonscriptions dont le territoire sera découpé pour former la nouvelle circonscription de Prévost, dans les Laurentides, aux prochaines élections. 

Elle souhaite être la candidate du Parti québécois (PQ) et promet d'être sur les rangs à l'investiture qui aura lieu après le congrès péquiste de l'automne. Mais elle est «déçue» de la façon dont les choses se sont déroulées jusqu'à maintenant. 

Le Soleil a écrit il y a deux semaines que M. Saint-Pierre Plamondon, ex-candidat à la chefferie péquiste et conseiller spécial de Jean-François Lisée, est tenté par l'investiture dans Prévost. 

Même s'il se dit toujours en réflexion, pour Mme Gauvin, l'affaire est entendue. Une rencontre a été organisée entre lui, Mme Gauvin, et une autre candidate potentielle qui souhaite garder l'anonymat, juste avant la Saint-Jean-Baptiste. 

«On s'attendait à ce qu'il nous vende sa salade un peu, qu'il nous demande si on peut travailler ensemble, pourquoi on souhaite se présenter, tout ça..., relate Mme Gauvin. Mais ce n'est pas ce qu'on a reçu comme message. C'était plus : "Moi, je m'en viens ici, je veux me présenter", et il a dit : "Le chef m'appuie."»

À son avis, les apparences jouent contre le processus démocratique de désignation d'un candidat au PQ. Mme Gauvin note que des photos de Paul St-Pierre Plamondon avec des députés du coin ont commencé à circuler, et qu'il a fait «la tournée des Saint-Jean» de la région avec le député bloquiste Rhéal Fortin. 

«Le message qu'on a reçu, c'est qu'il est là, et il se promène comme s'il avait l'appui de tout le monde, constate Mme Gauvin. Personne ne l'a appuyé publiquement, mais les apparences sont frappantes. C'est un peu décevant. [...] Il a le droit de se présenter. Mais la façon dont ça s'est fait est un peu maladroite, je pense.»

L'impression qui se dégage pour elle est que M. Saint-Pierre Plamondon «s'est fait parachuter par le chef du PQ» et que les députés péquistes de la région n'ont pas pris la peine de rencontrer «les deux jeunes femmes intéressées» avant de se ranger derrière lui. 

«C'est une manière de faire très vieux jeu et tout ça par un groupe composé d'hommes uniquement», a-t-elle fait valoir au Soleil

«Abasourdi»

De son côté, M. St-Pierre Plamondon est «un peu abasourdi» par l'interprétation que fait Mme Gauvin de leur rencontre. Il assure qu'au contraire, l'objectif était d'inviter tous ceux intéressés par l'investiture à se lancer et rassurer quant à la neutralité du processus. S'il a pu dire que le chef était au courant de son intérêt, il nie avoir indiqué qu'il avait son appui à titre de candidat. 

«Je trouve ça décevant comme impression qui n'est pas fondée sur des comportements», a affirmé M. St-Pierre Plamondon.

Le député de Bertrand, Claude Cousineau, a assisté à la réunion entre M. Saint-Pierre Plamondon et les deux femmes. Il assure avoir indiqué que les députés de la région n'appuieraient aucun candidat. Et qu'il n'a pas été dit que le chef Lisée soutenait M. St-Pierre Plamondon. À son avis, les deux candidates potentielles ont mal interprété les photos prises aux côtés de députés péquistes lors des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste. «La bonne nouvelle, c'est qu'il y a plusieurs jeunes qui souhaitent se présenter pour le PQ», a dit M. Cousineau. 

En début de soirée, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, responsable de l'organisation au PQ, a pris la peine d'appeler Le Soleil pour assurer qu'aucune circonscription n'est réservée et que les investitures «sont ouvertes à tous».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer