Missions à l'étranger pour plus de 500 000 $

En 2016-2017, les «missions interparlementaires» se sont déroulées... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En 2016-2017, les «missions interparlementaires» se sont déroulées à New York, à Antananarivo, à Genève, à Phnom Penh, à Brisbane, à Londres, à Paris, à Dakar, etc.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Près de 534 000 $ ont été consacrés aux missions effectuées à l'extérieur du Québec par les députés de l'Assemblée nationale l'an dernier.

En 2016-2017, les «missions interparlementaires» se sont déroulées à New York, à Antananarivo, à Genève, à Phnom Penh, à Brisbane, à Londres, à Paris, à Dakar, etc.

Les toutes dernières «fiches synthèses» de ces missions sont désormais disponibles - pour celles effectuées entre le 1er avril 2016 et le 31 mars dernier. Cinquante missions ont eu lieu durant cette période.

Le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, la députée libérale Maryse Gaudreault, ses collègues André Drolet et Jean Rousselle, la députée péquiste Carole Poirier, ainsi que le caquiste Benoit Charette, ont par exemple pris part en juillet dernier à la 42e session de l'Assemblée parlementaire de la francophonie, à Antananarivo, à Madagascar. Deux fonctionnaires accompagnaient le groupe.

Le coût de la mission s'est élevé à 74 528 $, dont 62 816 $ pour les déplacements.

«Ils ont réaffirmé le rôle de leader de l'Assemblée nationale du Québec au sein de l'Assemblée parlementaire francophone et ont contribué concrètement à la promotion d'une perspective québécoise sur les grands enjeux de la Francophonie multilatérale», peut-on lire dans la fiche synthèse ad hoc.

Au cours de l'année écoulée, trois députés et deux fonctionnaires se sont également rendus au Brésil afin d'assister à des réunions de la Confédération parlementaire des Amériques. La dépense s'est élevée à 41 019 $.

À Munich, en octobre dernier, Jacques Chagnon et les députés libéraux Norbert Morin et Guy Hardy, ainsi que les péquistes Stéphane Bergeron et Mathieu Traversy, accompagnés d'un fonctionnaire, ont pu «bénéficier de l'expérience récente en matière d'accueil et d'intégration des réfugiés en Bavière», en plus de «discuter des secteurs des énergies renouvelables et des technologies vertes du Québec», ajoute-t-on.

Coût : 18 560 $. La fiche précise que ce coût inclut la «mission du président de l'Assemblée nationale du Québec au Parlement d'Écosse», les 7 et 8 octobre.

Des économies

Depuis quelques années, les sommes dépensées pour ces missions sont moins élevées que celles prévues. Une enveloppe de 632 000 $ avait été réservée à cette fin l'an dernier.

En 2015-2016, environ 510 500 $ avaient été consacrés aux missions interparlementaires alors que le budget prévu s'élevait, là encore, à 632 000 $.

L'année précédente, bien que 733 000 $ avaient été prévus, 315 000 $ seulement avaient été dépensés pour ces missions, soit bien moins qu'aujourd'hui.

Les sommes non dépensées, ainsi que d'autres concernant des postes non pourvus, sont versées dans un compte appartenant à l'Assemblée nationale. L'accumulation de cet argent a récemment fait dire au président Jacques Chagnon que les 60 millions $ nécessaires à la construction du nouveau pavillon d'accueil seront réglés sans demander de financement à l'État.

D'autres exemples ...

Une réunion de la Commission de la coopération et du développement de l'Assemblée parlementaire de la francophonie s'est tenue à Midrand, en Afrique du Sud, les 26 et 27 avril 2016. 

Le député caquiste, Benoit Charette, de Deux-Montagnes, y a pris part.

La fiche synthèse de la mission indique que «le rapport sur les négociations internationales menées dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce, présenté par le député de l'Assemblée nationale du Québec, a permis à la commission de renouveler son engagement à faire entendre la voix des États francophones dans cette instance».

Le coût de la mission s'est élevé à 7294 $, essentiellement dévolus aux frais de transport.

Du 14 au 20 décembre, Jacques Chagnon a effec tué une mission à Dakar et à Paris. Un fonctionnaire l'a accompagné, mais au Sénégal seulement. Le total de la mission s'est élevé à 19 396 $ (2617 $ en «per diem et autres frais» et 16 779 $ en transport).

Les sommes dont il est fait état sont celles des «simples députés» et de M. Chagnon. Elles n'englobent pas les missions des ministres du gouvernement du Québec, non plus que celles du premier ministre Philippe Couillard. Ces dernières ne sont pas acquittées par l'Assemblée nationale, mais par les ministères concernés.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer