Le prochain sommet du G7 se tiendra dans Charlevoix

La première ministre britannique Theresa May et le... (AP, Thierry Charlier)

Agrandir

La première ministre britannique Theresa May et le président américain Donald Trump viendront vraisemblablement découvrir la région de Charlevoix l'an prochain.

AP, Thierry Charlier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le prochain sommet du G7, en 2018, aura vraisemblablement lieu au Manoir Richelieu, dans la région de Charlevoix. Le premier ministre Justin Trudeau, qui participe au sommet du G7 à Taormine, en Sicile, devrait en faire l'annonce au cours des prochains jours.

Le prochain sommet du G7 se tiendra au... (Photothèque Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Le prochain sommet du G7 se tiendra au Manoir Richelieu, à La Malbaie.

Photothèque Le Soleil

Jeudi en mi-journée, Radio-Canada a d'abord ébruité la nouvelle, puis une source a confirmé à La Presse canadienne que le sommet aura bel et bien lieu dans la région de Charlevoix. Tout porte ainsi à croire que les dirigeants des sept pays les plus industrialisés de la planète seront de passage dans la région en 2018. Il était déjà prévu que le Canada soit l'hôte de cette prochaine rencontre de haut niveau.

Andrée-Lyne Hallé, l'attachée de presse du premier ministre du Canada, n'a cependant pas voulu confirmer la nouvelle au Soleil. «On ne peut rien confirmer», s'est-elle limité à dire. Le directeur général du Fairmont Le Manoir Richelieu, Jean-Jacques Etchebarrygaray, a quant à lui invité le représentant du Soleil à le contacter samedi après qu'une «annonce» sera faite. Une conférence de presse à laquelle participeront les ministres fédéraux Jean-Yves Duclos et Diane Lebouthillier est prévue en fin de semaine au célèbre hôtel de La Malbaie. 

Jointe jeudi après-midi, la députée provinciale de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, a confirmé avoir eu des «échos» qui élisaient Charlevoix comme région hôte du sommet. «J'ai même contacté le cabinet du premier ministre à Ottawa, mais il ne confirme pas la nouvelle», a-t-elle précisé. 

La députée fédérale conservatrice de Beauport - Côte-de-Beaupré - Île d'Orléans - Charlevoix, Sylvie Boucher, a affirmé elle aussi avoir «entendu des rumeurs» à ce sujet la semaine dernière, alors qu'elle se trouvait dans sa circonscription. 

La députée reproche au gouvernement Trudeau de travailler en «vase clos», déplorant ne pas avoir été mise au courant de la conférence de presse qui serait prévue samedi. Mme Boucher envoie une flèche au gouvernement fédéral, qui profiterait selon elle de la fin de la course au leadership du Parti conservateur pour faire cette annonce, alors que tous les députés du parti seront réunis en fin de semaine à Toronto pour assister à l'élection du nouveau chef. 

Priorité: sécurité

Les députés Simard et Boucher s'accordent sur le fait que la sécurité sera un enjeu de taille lors de ce sommet qui réunira les leaders les plus influents de la planète. «Il va falloir s'assurer que la sécurité soit au maximum», a mentionné Mme Boucher. Les forces de l'ordre devront selon elle maintenir une surveillance accrue sur le fleuve Saint-Laurent. «On accorde une immense place à la sécurité. Il faudra s'assurer que tout soit en place», a poursuivi la députée libérale Caroline Simard, pour qui la sécurité des Charlevoisiens est primordiale.

Les députées sont déjà emballées par la venue de ce sommet d'envergure, qui mettra selon elles la région de Charlevoix en valeur sur la scène internationale. «Ce sera une vitrine extraordinaire. Ce genre d'événement attire au moins 1000 ou 1500 journalistes de partout dans le monde», s'est réjouie Mme Simard. 

«C'est une très bonne nouvelle pour nous. C'est un beau clin d'oeil pour Charlevoix. C'est bon pour l'économie de la région et cette annonce peut créer des emplois», a souligné Mme Boucher.

Rappelons que le G7, auquel le Canada s'est joint en 1976, est un club très sélect qui comprend les États-Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni. La Russie s'est ajoutée au groupe en 1997 pour former le G8, mais le pays a été suspendu en 2014 en raison de l'annexion de la Crimée. Avec La Presse canadienne

***

Derniers sommets du G7 ou du G8 au Canada

  • Hunstville (2010)
  • Kananaskis (2002)
  • Halifax (1995)
  • Toronto (1988)
  • Montebello (1981)




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer