Québec a versé 2,5 millions $ en trop aux juristes de l'État

Un peu plus de la moitié des 1100... (Archives La Presse)

Agrandir

Un peu plus de la moitié des 1100 avocats et notaires travaillant pour le gouvernement du Québec ont été sommés de rembourser les paies reçues alors qu'ils manifestaient dans la rue entre le 24 octobre et le 1er mars.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Québec a versé 2,5 millions $ en salaires à quelque 600 juristes de l'État alors qu'ils étaient en grève.

C'est donc un peu plus de la moitié des 1100 avocats et notaires travaillant pour le gouvernement du Québec qui ont récemment reçu une lettre de leur employeur les sommant de rembourser les paies reçues alors qu'ils manifestaient dans la rue entre le 24 octobre et le 1er mars. 

La semaine dernière, le président de l'association Les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ), s'indignait dans les pages du Soleil que ses membres devaient remettre au gouvernement les montants reçus au brut plutôt qu'au net alors que plusieurs se trouvaient déjà dans une situation financière difficile. Jean Denis dénonçait l'inefficacité du système de paie de l'État, incapable de faire cesser l'émission des chèques malgré un préavis de grève. 

Au Secrétariat du Trésor, la responsable des relations médias, Émilie Lord, explique que celui-ci attend le début effectif de la grève avant de commander une interruption du versement de la paye et que la contrainte de temps peut empêcher de procéder aux correctifs nécessaires. 

Mme Lord affime que ce sont quelque 600 juristes qui ont reçu une missive dans lequelle une «conciliation» de leur dossier est présentée et où apparaît les sommes dues et les modalités proposées pour les rembourser. Le montant total de celles-ci est de 2,5 millions $. 

Par ailleurs, Émilie Lord fait valoir que ce sont les sommes versées en trop en 2016 qui doivent être remboursées au brut et ce «conformément aux directives et règlements des lois fiscales (Revenu Québec et Agence du Revenu Canada)».

Les employés touchés recevront des feuillets amendés qui leur permettront de refaire leur déclation de revenus au provincial et au fédéral. «Par contre, pour les sommes versées en trop à partir du 1er janvier 2017, et puisque les feuillets fiscaux de l'année 2017 ne sont pas encore émis (ils ne seront émis qu'au début 2018), le calcul du remboursement se fait sur le net», indique Mme Lord.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer